Maurice : le ministère du Commerce confié au ministre du Travail

océan indien
Manifestation île Maurice
Malgré la crise sanitaire, l'île Maurice est le théâtre d'importantes manifestations. Le gouvernement est directement visé dans les défilés. ©Archives 2020

Mercredi, le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden annonçait sa démission. Jeudi, ce proche du Premier ministre était remplacé par Soodesh Callichurn, ministre du Travail, qui va assumer l'intérim en attendant une éventuelle nomination. Malgré tout, le gouvernement est sous pression.

Les crises se succèdent à un rythme effréné sur l'île sœur. La Covid a fait la une de la presse mauricienne l'an dernier, non stop, du mois de mars au mois de juillet, puis le MV Wakashio s'est échoué sur la barrière de corail de la Pointe-d'Esny provoquant une marée noire sans précédent. Cette tragédie environnementale est venue agraver la situation financière des Mauriciens. Le pays a été contraint de fermer l'aéroport et réquisitionner ses hôtels pour lutter contre la pandémie. Cette stratégie sanitaire a limitée la propagation du virus, mais a eu des conséquences tragiques sur la vie des citoyens. De nombreuses familles se sont retrouvées sans revenu ou juste quelques roupies qui leurs permettent de survivre. 

Les aides, les mesures de soutien aux entreprises ont limité la casse, mais n'ont pas permis d'éviter la crise économique comme l'explique L'Express de Maurice.

Une crise politique inévitable


Comme trop, souvent, les ennuis ont la prodigieuse tendance à arriver en groupe. Le gouvernement mauricien est secoué depuis le début de l'année 2021 par l'affaire Kistnen. Le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, a démissionné de ses fonctions mercredi en fin de journée. Il est mis en cause dans ce dossier. Le premier volet de ce dossier est criminel. 

Le député de la 8ème circonscription est souvent désigné comme le commanditaire du meurtre, présumé, de Soopramanien Kistnen. Le corps sans vie, de cet entrepreneur de 52 ans,  a été retrouvé calciné dans un champ de cannes de Moka. La première autopsie avait conclu à un suicide. En dehors des on-dit que, rien pour l'instant, ne lie l'élu à cette tragédie.

L'ex-ministre clame son innocence, mais ne s'explique pas
 

Mercredi en fin de matinée, bien avant de rendre son maroquin, Yogida Sawmynaden, s'était présenté aux Casernes pour être interrogé par les inspecteurs de la Section criminelle sur le présumé emploi fictif de Simla Kistnen. Cette audition n'a pas eu lieu. Les avocats du suspect ont fait valoir des arguments de droits pour s'y opposer. 

Si cette démarche est logique et totalement conforme au code de procédure pénale en vigueur à l'île Maurice, elle est désastreuse dans l'opinion publique. Tous les jours, dans l'île sœur, comme à La Réunion, des justiciables ne bénéficient pas d'une même "protection juridique". La compétence des avocats n'est pas en cause, mais en fonction des moyens dont dispose le suspect, le nombre d'intervenants et leur disponibilité sont très variable.

En fin de journée, l'ancien ministre du Commerce a présenté sa démission au Premier ministre. Cette démarche a été officialisée lors d'une conférence de presse au cours de laquelle l'élu a réaffirmé son innocence comme nous l'écrivions dès jeudi. 

Cette annonce entraîne un remaniement. Le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, est désormais en charge du minitère du Commerce révèle Le Mauricien

Soodesh Callichurn, ministre du Travail et du Commerce de l'île Maurice février 2021
Soodesh Callichurn, ministre du Travail et du Commerce de l'île Maurice ©Capture d'écran Radio One