Maurice : trois localités interdites et 43 tests positifs

coronavirus
Covid-19 : circulation interdite dans trois circonscriptions de l'île Maurice
©Indian Ocean News

L'île Maurice a totalement fermé la circulation vers, et à, Curepipe, Vacoas, Allée-Brillant, depuis jeudi minuit. Les tests ont mis en évidence une présence importante de la Covid-19 dans ces secteurs. Le ministre de la Santé a précisé : "Personne n’aura le droit d’entrer et sortir".

L'île Maurice est en alerte depuis mardi et la mise en évidence d'une explosion du nombre de personnes infectées par la Covid. La cartographie dressée par le "High Level Comittee" en charge de la gestion de cette crise, met en évidence l'apparition de Cluster à Curepipe, Vacoas et Allée-Brillant. L'accès aux circonscriptions 15, 16 et 17 est désormais interdit. 

Ces trois bourgs sont fermés, depuis ce vendredi 12 mars 2021 à 0h. Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, explique la procédure dans L'Express de Maurice : "Nous avons identifié 24 entrées qui donnent sur ces zones et elles seront sillonnées par des officiers de la Special Support Unit et la Special Mobile Force qui se chargeront d’en contrôler l’accès. 40 autres points secondaires seront également contrôlés. Personne n’aura le droit d’entrer et sortir, sauf le personnel des services essentiels. D’ailleurs, ces derniers se feront dépister."

43 nouveaux tests positifs

 

Bien sûr que, 43 nouveaux tests positifs pour un total de 99 "cas" comptabilisés, pourraient prêter à sourire. Cependant, compte-tenu des mesures drastiques qui étaient appliquées dans l'île sœur, cette augmentation subite du nombre de personnes positives à la Covid-19, inquiète les autorités. Il sera toujours temps de comprendre les raisons de cette soudaine reprise épidémique, mais l'urgence immédiate, pour l'exécutif, est d'enrayer la diffusion du virus. Le ministère de la Santé s'est engagé à détailler les derniers chiffres très rapidement, écrit Défimédia.

La police mauricienne est mobilisée pour contenir la population dans les trois secteurs identifiés. Le directeur des forces de l'ordre, Krishna Jhugroo, a justifié l'action contraignante pour les habitants des trois circonscriptions bouclées au micro de Radio One : "Nou dan ene situation grave zordi dan Moris. Nou pou bizin renforci presanz dan sa bane rezion la. Dimoune pa pou gagne droit bouzer. Toul entre ek sorti pou controler par SSU ou par SMF. Nou bizin compran ki nou bizin aret sa propagation la."