réunion
info locale

Maurice : vaste enquête du ministère des finances au sujet des Panama Papers

faits divers
Mossack Fonseca
©D.R
Les révélations du Consortium International des Journalistes (ICIJ) dans l’affaire Panama Papers a provoqué une onde de choc à Maurice. L’Unité d’Investigation Financière est en charge d’une vaste enquête concernant 579 adresses de sociétés offshores.
L’île Maurice apparaît en première ligne quand il est question de « paradis » fiscaux.
Selon l’ICIJ les documents Mossack et Fonseca renferment des informations sur 320 000 sociétés offshores créées ces 40 dernières années.
Selon nos confrères du Mauricien, les services d’investigation financiers en charge de la lutte contre le blanchiment s’intéressent à 579 adresses dont une grande partie est localisée au sein des immeubles d’affaires : « Alexander House à Ebène, Wharf East Le Caudan Waterfront, St-James Court, Médine Mews, Chaussée Port-Louis, Nautica Commercial Centre; Royal Road; Black River ou encore Nexteracom Tower 1; Cyber City; Ebène » entre-autre.
 
Des investigations sous l’oeil du ministre des finances
 
Si cette première liste de boite aux lettres ne surprend personne, la seconde partie des résidences indiquées est plus surprenante : « les Police Flats Belle-Etoile (le numéro de l’appartement étant indiqué), Camp Carol Grand-Baie, rue Bernardin de Saint-Pierre; Vallée des Prêtres ou Wun Sek Law Street; Grand Bel-Air; Mahébourg ».
Interrogé à l’assemblée sur ce scandale, Roshin Bhadain, ministre mauricien des finances a souligné que ses services enquêtaient : « Le FIU (Financial Intelligence Unit) n’est pas habilité à divulguer ou à faire de la publicité sur les informations qu’il traite. Ils rendront compte de leurs investigations aux autorités supérieures (ICAC, Police, MRA, BOM and others)…