réunion
info locale

Mayotte : agression mortelle d’un jeune homme de 19 ans devant le lycée de Sada

faits divers
Mayotte un jeune de 19 ans mortellement agressé devant le lycée de Sada 310819
©Kalathoumi Abdil-Hadi (Mayotte la 1ère)
Un jeune homme de 19 ans a été mortellement agressé devant le lycée de Sada, au centre-ouest de Mayotte. La victime a été prise à parti par plusieurs personnes, qui se sont ensuite enfuies. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur ce drame.
Agression mortelle devant le lycée de Sada à Mayotte. Un jeune homme de 19 ans, originaire de Passamainty, a été pris à partie par plusieurs personnes hier, samedi 31 août, en milieu de journée. Il aurait été victime de coups probablement portés à l’aide de cailloux, selon les premiers éléments recueillis sur place.

La victime est décédée des suites de ces coups malgré l’intervention des secours. Le jeune homme venait a priori s’inscrire au lycée de Sada. Les élèves présents dans l’établissement scolaire ont été évacués.
 
Les agresseurs auraient pris la fuite et n’auraient pas été appréhendés pour le moment. Pour l’heure, les motifs et les circonstances de cette agression ne sont pas connus. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur ce drame et donner la suite judiciaire qu’il convient, a affirmé le procureur de Mayotte.

Interview du procureur de la République Camille Miansoni, au micro de Faïd Souhaïli de Mayotte la 1ère


Camille Miansoni s’est rendu sur place peu après les faits, accompagné du vice-recteur Gilles Halbout, du directeur de cabinet du préfet Etienne Guillet et du commandant de la gendarmerie de Mayotte, le général Philippe Leclercq, avec qui il participait au séminaire de rentrée des nouveaux enseignants arrivés à Mayotte du côté de M’tsangabeach. La question de la sécurité aux abords des établissements scolaires y était justement abordée.

De tels faits se sont hélas déjà produits dans des établissements scolaires à Mayotte. En 2012, un jeune de 17 ans avait été poignardé au sein du lycée de Mamoudzou. L'an dernier, des jeunes munis d'armes blanches s'étaient introduits dans un autre lycée, s'en prenant violemment aux élèves et au personnel. S'en suivait alors une grève contre l'insécurité qui avait paralysé l'île pendant près de 3 mois et qui avait donné lieu à un plan pour l'avenir de Mayotte de 53 mesures.

Ce lundi 2 septembre, une cellule psychologique sera mise en place au lycée de Sada et le dispositif de sécurité sera renforcé aux abords de l'établissement.
Publicité