Cueillette d’agrumes : une "opération citron à 1€ le kilo", dimanche, à Petite Ile

agriculture petite île
La cueillette des agrumes à Petite Île.
La cueillette des agrumes à Petite Île. ©Michelle Bertil
Chaque année, la traditionnelle cueillette des agrumes a lieu dans les vergers de la famille Yebo, à Petite Ile. Demain, dimanche, elle organise une « opération citron à 1€ le kilo », pour écouler une importante production de citron dans les vergers.

Dans les vergers de la famille Yebo à Petite Ile, les citrons ont poussé en quantité cette année. Demain, dimanche 10 octobre, la traditionnelle cueillette des agrumes se tiendra dans les vergers.

Une important quantité de citron

Pour l’occasion, la famille Yebo lance une "opération citron à 1€ le kilo", pour écouler une importante production de citron dans les vergers. "Cette année avec la crise sanitaire et les restrictions, nous avons pu écouler qu'une partie de notre production, explique Anne-Gaëlle Yebo. A ce jour, il nous reste une grosse quantité de citrons".

A Petite Ile, la cueillette des agrumes est ouverte à tous
©Michelle Bertil

 

Pas de cueillette ce samedi à cause de la météo

Chaque année, paniers et sacs en mains, les visiteurs déambulent dans les allées du verger de Luguy Yebo sur les hauteurs de Petite-Ile. Cet agriculteur passionné ouvre son verger au public. Ainsi, les visiteurs peuvent eux-mêmes cueillir leurs agrumes à 1000 mètres d’altitude. La vente se fait directement du producteur au consommateur et le concept plaît. Entre cinq et six tonnes d'agrumes sont en général vendues dans le week-end.

Cette traditionnelle cueillette des agrumes aurait dû commencer dès ce samedi, mais elle a été annulée en raison de la mauvaise météo du jour dans le Sud. Demain, dimanche, la cueillette aura bien lieu à Piton de Bloc, dans les hauts de Petite-Ile.

De mai à novembre

La saison des agrumes a lieu en plein hiver austral et s’étend de mai à novembre, à La Réunion. Citron jaune, vert, citron Lisbonne, Tangor, et clémentines poussent sur quatre hectares dans l’exploitation de  Luguy Yebo.

En ouvrant son verger, l’agriculteur sait qu’il y aura de la perte. Les techniques de cueillette des agrumes ne sont pas forcément maîtrisées par le public. D’autres visiteurs en profitent aussi pour déguster tangor et citron au pied de l’arbre. Mais pour Luguy Yebo, l’essentiel est de voir les "gens heureux en dégustant ses agrumes péi". Le rendez-vous est pris pour ce dimanche.