POP : une société informatique réclame 2 millions d’euros à la région

justice
Ordinateur en vente
©francetvinfo
La société 3A informatique impute sa situation financière critique au plan ordinateur pour tous (POP) de la région. Elle réclame 2 millions d’euros de dommage et intérêts. Le tribunal administratif examine la requête…
Le POP, plan ordinateur pour tous, n’a pas fait que des heureux. En juin 2010, comme promis par Didier Robert, lors de la campagne électorale pour les régionales, le nouveau président de la pyramide inversée lance le POP. Un marché énorme, 18 000 lycéens peuvent bénéficier d’une aide de 500 euros pour s’équiper d’un ordinateur.
3A informatique est l’une des premières entreprises spécialisées dans le domaine à répondre à l’appel à candidature lancée par la région.
Retenue, elle va acheter 4000 ordinateurs portables, mais n’en vend que 2000.
 
Le rapporteur public demande le rejet de la requête
 
Pour le plaignant qui connaît aujourd’hui, de graves difficultés financières, le POP est à l’origine de sa faillite. La région l’a ruinée, en ouvrant le marché du POP aux grandes surfaces de l’île. Aujourd’hui au bord de la faillite, il réclame 2 millions d’euros pour le préjudice subi.
Les avocats de la pyramide inversée contestent cette affirmation et soulignent que l’ouverture de l’appel d’offre aux autres commerces était obligatoire, sous peine d’être condamné. Un avis partagé par le rapporteur public qui a demandé le rejet de la requête de la société 3A informatique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live