Portés disparus, les deux jeunes randonneurs retrouvés morts au volcan

faits divers
Eruption du Piton de la Fournaise, samedi 10 avril 2021.
Eruption du Piton de la Fournaise, samedi 10 avril 2021. ©Imaz Press

Portés disparus, les deux randonneurs ont été retrouvés morts, ce jeudi 22 avril, au volcan. Agés d’une vingtaine d’années, les deux étudiants de l'Université étaient entrés dans l’enclos du Piton de la Fournaise, mardi. Leurs corps ont été retrouvés le PGHM.

Leurs corps ont été retrouvés par les hommes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne, ce jeudi 22 avril, au pied du volcan. Les deux randonneurs, agés d'une vingtaine d'années, portés disparus depuis mardi sont décédés. Ils étaient étudiants à l'Université de La Réunion où une cellule d'aide psychologique devrait être mise en place. 

Des recherches au sol

Au volcan, des recherches étaient engagées depuis ce jeudi matin. Au sol, sept hommes du PGHM étaient à la recherche des deux randonneurs portés disparus depuis avant-hier.

L’hélicoptère du PGHM, Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne, a survolé l’enclos du Piton de la Fournaise ce matin, mais il a dû interrompre les recherches aériennes avec l’arrivée du plafond nuageux.

Dans la matinée, les corps ont été retrouvés par les hommes menant les recherches au sol.

Disparus depuis mardi

Mardi dernier, les deux jeunes d’une vingtaine d’années étaient entrés dans l’enclos pour aller admirer l’éruption du Piton de la Fournaise. Leur famille devait les récupérer le lendemain au Pas de Bellecombe, mais les deux randonneurs n’y étaient pas. Depuis, la famille était sans nouvelles.

Une cellule psychologique à l'Université

Ces deux jeunes étaient étudiants à la faculté des sciences et technologies de La Réunion. Dans un communiqué publié ce jeudi, la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau exprime le deuil dans lequel est plongée l'Académie. Elle propose la mise en place d'une cellule d'aide et de soutien académique pour "accompagner la prise en charge psychologique des étudiants et personnels proches des victimes". 

Un premier temps d'échange et d'écoute a eu lieu dans l'après-midi sur le campus, a expliqué Jean-Michel Jauze, administrateur provisoire de l'Université de La Réunion, dans le journal de Réunion la 1ère.

Drame au volcan itw Jean-Michel Jauze, administrateur provisoire de l’Université de La Réunion ©Réunion la 1ère