Instantanés du Monde

Une invitation au voyage proposée par Anne Bonneau. Partez à la découverte, à la rencontre des cultures du monde et de ses habitants. 

À réécouter

  • Instantanés du monde à Kokoni ( Zanzibar )

    Incursion dans le grand art musical de Zanzibar : le Taarab. Cette musique traditionnelle est au cœur de la vie d’Idi Abdal Farhan, depuis presque quatre vingt ans. Le musicien vit au-dessus du plus vieux club musical de Zanzibar. A ses côtés, vous vous replongerez dans l’histoire et la raison d’être de ces lieux de métissage musical, et vous mesurerez l’espace offert aux nouvelles générations : les femmes ont le droit aujourd’hui d’apprendre ghanoun, luth ou percussion ; à la dure, dans une école aux visées commerciales, ou aux côtés de Monsieur Farhan, poète amoureux de cet art « qui fait méditer sur le monde et sur l’amour »

    Techniciens: Nicolas Palcossian, Daniel Arachtingi

    Doublage: Cassandre Riera, Hélène Rajérison, Orlane Spinetta, Gaële Malet, Maeva Lagneaux, Julie Crenn, Nicolas Palcossian et Martin Baumer.

    Réalisation : Anne Bonneau

    Tous les extrais musicaux sont joués par Idi Abdal Farhan et les élèves de l’école de Mohamed Ilyas.

  • Instantanés du monde dans les villages Gujaratis (Inde )

    Rencontre avec les NRI : les Non Resident Indian, des étrangers – à l’Inde – d’origine indienne qui reviennent depuis quelques années dans les villages de leurs ancêtres : que viennent-ils y chercher, qu’y trouvent-ils, pourquoi leurs ancêtres sont-ils partis vers la Réunion, l’Afrique du Sud ou l’Amérique du nord ? A travers les rencontres de ces visiteurs, vous découvrez ce qu’ils ont conservé des modes de vie originels, ce qui les surprend, ce qui les attachent, ce qui les fait revenir, ou non.

    Techniciens: Richard Clodorez, Pierre Martin, Corinne Valarino

    Doublage: Corinne Valarino, Aurélien Bourdiol, Julie Touzet, Gladys Say, Gérard Lemoal

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux : De l’album « The Codona Trilogy » : « Travel by night », « Clicky Clacky », « Inner Organs ». du Global Drum Project “ Dances with wood”

  • Instantanés du monde à Vile Parle ( Bombay, Inde )

    Incursion dans le monde du cinéma indien, aux côté d’un cinéaste de Bombay, John Matthew Matthan. Pourquoi les Indiens sont friands de cinéma, comment devient-on cinéaste là-bas, les stars sont-elles capricieuses, les musiques indispensables ? John Matthan boute les clichés, et ouvre les portes des studios prestigieux de Bombay. Grande histoire des grands écrans, grandes amours d’un peuple dévorant.

    Techniciens : Diane Koné, Daniel Arachtingi et David Coustaury. 

    Doublage : Benoit Ferrand, Franck Richard, Alexandre le Quéré

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux : du film « Darjeeling Limited » : Bombay Talkie et Arrival in Banaras ; du film « Hello », Tum Bole, main boloon.

  • Instantanés du monde au Cap ( Archipel des Seychelles, Mahé)

    Incursion dans les habitudes alimentaires des Seychellois : pour ce faire, passez une matinée dans la cuisine d’Elisabeth Ballett, au fond du jardin de la grande case créole. Cuisine au feu de bois où la dame officie depuis presque cinquante ans : plats traditionnels à base de poisson, coco, et brèdes du jardin. Elisabeth, concentrée au-dessus des marmites bouillonnant, à la tête de sa petite armée de cuisinières, observe l’évolution des goûts de ses compatriotes : avec elle, découvrez ce pan de la culture seychelloise. Bouillons, épices, coco râpé, fumée et confidences.

    Technicien : David Coustaury

    Réalisation : Anne Bonneau

  • Instantanés du monde à l'île Plate ( Île Maurice )

    Au large de l’île Maurice, l’île Plate a longtemps été le lieu des quarantaines ; recevant les premiers pas des travailleurs engagés, dernière escale avant une autre vie, dernier abri pour ceux qui succombèrent à la rigueur du voyage. Aujourd’hui, l’îlot est laissé à l’abandon, les traces de cette partie de l’histoire du pays s’effaçant au gré du temps, les pierres rongées par l’oubli autant que les tempêtes et les embruns. S’il n’était un homme. Qui, depuis des années, prend en charge la mémoire de l’île Maurice. Tristan Bréville est photographe : ce Mauricien détient des milliers de documents iconographiques ayant trait à son pays. C’est aux côtés de Tristan que vous découvrez ce qu’il nomme un « lieu de mémoire », l’île Plate. Un lieu qu’il chasse de l’oubli des citoyens, en prenant régulièrement des photographies des derniers vestiges des campements de la quarantaine. Rejoint dans sa passion de ce site il y a quelques années, par l’écrivain JMG Le Clezio, qui ressuscite l’île Plate à travers son roman «  La Quarantaine ». Rencontre de deux hommes, deux passions et deux consciences aigües du « devoir de mémoire », et du poids que pèse ce patrimoine face aux réalités économiques d’un pays en pleine expansion.

    Intervenant : Tristan Bréville, photographe

    Textes : « la Quarantaine » de JMG Le Clezio, lus par Patrice Elie Dit Cosaque

    Technicien : Pierre Martin

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux :  «Bairagi» de Shivkumar Sharma, «Sakhi Maro » de Susheela Raman, «Suite N° 1 in G major for solo cello BWV 1007 » de Bach par Pablo Casals, « Meri Jaan » de Titi Robin.

  • Instantanés du monde sur l'îlot Bouzi ( Mayotte )

    Entre grande terre et petite terre, dans le lagon mahorais, se tient un îlot hors du temps. C’est ici que s’est établie il a quelques décennies une amoureuse des lémuriens, qui lui voue sa vie et toute son énergie. Venez à la rencontre de centaines de lémuriens vivant sur cet îlot, avec Brigitte Gandon, leur mère nourricière, responsable de leur survie. Vous en apprendrez beaucoup sur leur mode de vie, de communication, et sur les liens que l’humain peut tisser avec ces animaux guère appréciés sur les terres mahoraises.

    Intervenante : Brigitte Gandon.

    Réalisation : Anne Bonneau
    Extraits musicaux : « Kapwepwe » et « Pepe Feli waku » de Ray Lema, « Sankanda » et « Bombe Ruht Wohl Ihr Heiligen Gebeine » d’Hugues de Courson, « Turu » de Diogal, « Mamoudou Na Sakka Baya Boudouma » de Nana Vasconcelos

  • Instantanés du monde à Auroville ( Inde )

    Connaissez-vous Auroville ? Rappel de la création de ce lieu unique par La Mère, Mira Alfassa, au début du XXème siècle. L’épopée de cette Française en Inde et sa rencontre avec un gourou va radicalement changer l’allure cette partie de l’Inde, coincée entre le territoire de Pondichéry et les plaines arides du Tamil Nadu ! Découvrez la communauté d’Auroville et la réalisation architecturale majeure du lieu : le matrimandir : bâtiment-sphère recouvert d’or, dédié à la méditation. 

    Intervenant : Gilles Guigan, chef du chantier Matrimandir.

    Réalisation : Anne Bonneau

  • Instantanés du monde, sous le ciel de Tubuai ( Polynésie, Archipel des Australes )

    C’est l’histoire d’un gars, qui est arrivé là, sur l’île de Tubuai dans les Australes, à cause du vent. Parti pour faire le tour du monde, Don a calé là. A cause de quoi ? De qui, en fait. Jeannette. Depuis, Don ne navigue plus, mais regarde les nuages. Et toujours, les jolies filles. Ecoutez le récit de celui qui a été longtemps le Monsieur Photos de l’île. Depuis, les nuages ont filé, la vie aussi, et Don – toujours aux côtés de sa Jeannette- complète une formidable collection des visages de Tubuai. Luttant contre le vent, pour les conserver. Qui gagnera à ce jeu-là ? 

    Intervenants : Don Travers, photographe

    Technicien : Denis Deygout

    Réalisation : Anne Bonneau

    Extraits musicaux : « Anunka Ben » de Lobi Traore « Gibran » d’Abaji, «Forobana » d’Habib Koite, « Ua Haavarevare» et «Kailua» des Barefoot Boys