Robert Chaudenson, le défenseur du Créole Réunionnais, a succombé au Covid-19

coronavirus
Chaudenson
©DR
Robert Chaudenson, était un linguiste spécialiste des créoles en particulier du créole réunionnais. Il était également professeur émérite de linguistique à l’Université de Provence. Il avait 82 ans 
Il était un des grands spécialistes du créole réunionnais. Robert Chaudenson qui avait collaboré avec Alain Armand est décédé du Covid-19 lundi soir dans l'hexagone. Il avait été placé dans un Ephad à Aix-en-Provence. Il avait 82 ans. 
Chaudenson
Ce professeur d'université avait signé de nombreux ouvrages sur les langues insulaires. Il avait notamment collaboré avec deux défenseurs du créole, Alain Armand et Daniel Baggioni. Grâce aux recherches de Robert Chaudenson, les deux hommes avaient pu recenser près de 11 000 mots utilisés en créole. Alain Armand, le conseiller départemental se souvient de son ancien directeur de thèse: 

" Il avait une connaissance réelle des créoles du monde entier. Et puis à un moment donné où on avait du mal à faire entendre que le créole était une langue, lui en a fait un objet d'étude. On lui doit ça! C'est aujourd'hui une langue pour bon nombre de gens parce que Robert Chaudenson en a décrit la genèse. Même si on était pas toujours d'accord avec ses thèses, on lui doit aujourd'hui beaucoup quant à notre vision de La Réunion et de notre culture "Alain Armand


Dans son lexique paru en 1974, Robert Chaudenson avait pu remettre au goût du jour plusieurs mots et formules créole comme "zobok". 

Roger Ramchetty, le président du CCEE, le Conseil de la culture, de l'éducation et de l'environnement rend aujourd'hui hommage au travail de Robert Chaudenson

"Il avait posé des questions fondamentales sur la graphie créole. Il avait fait un corpus complet sur notre créole. Il avait un raisonnement très scientifique et a fait progresser la cause de la langue créole" Roger Ramchetty