publicité

Route bleue : ivre, il simule une panne pour échapper au contrôle

Policiers et gendarmes ont effectué des contrôles renforcés afin de lutter contre l'alcool au volant et les excès de vitesse ce week-end. 50 conducteurs avaient bu plus que de raison avec un record 1,46 mg/litre d'air expiré et un conducteur en panne, devant les gendarmes...

© S.J
© S.J
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Chaque week-end, les bilans sont sensiblement identiques. La moisson des forces de l'ordre a encore été fructueuse. Treize conducteurs, invités par les policiers à souffler dans le ballon étaient positifs. La palme revient à un homme qui circulait malgré un taux de 1,46 mg/litre d'air expiré, soit 2,92 mg par litre de sang. Côté gendarmerie, les conducteurs alcoolisés étaient 37, neuf ont immédiatement perdu leur permis de conduire. L'un des chauffards, en apercevant les militaires, a simulé une panne de voiture. Il s'est arrêté sur le bas-côté et a ouvert le capot. Les militaires sont venus à sa rencontre et lui ont demandé de démarrer. Comme par magie, le moteur a ronronné sans aucune difficulté, en revanche, le conducteur n'a pas eu l'autorisation de reprendre la route. L'éthylotest s'est révélé positif.

156 excès de vitesse verbalisés

Comme toujours, le second point noir de ces contrôles renforcés sont les excès de vitesse. 156 usagers de la route ont été flashés pendant le week-end, un record.
Alcool et vitesse sont les principales causes des accidents mortels à La Réunion.
Malheureusement, la conséquence de cette lutte, sans merci, contre les délinquants de la route, les chauffards sont désormais de plus en plus à nombreux à circuler sans permis et sans assurance.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play