Incendie du Diana Dea Lodge : fatigue et émotions pour les clients évacués

incendies saint-benoît
Incendie de l'hôtel Diane Dea Lodge, les clients pris en charge au gymnase municipal ©Michelle Bertil
Une soixantaine de clients étaient présents au moment de l’incendie du Diana Dea Lodge, dans la nuit du lundi1er au mardi 2 août. Tous ont pu être évacués à temps, aucun blessé n’est à déplorer. Fatigue et émotions apparaissent après coup.

Suite à l’annonce de l’incendie, le plan communal de sauvegarde a été activé dès 4h du matin, permettant la mise à disposition d’un gymnase pour accueillir les clients de l’hôtel.

Une cinquantaine de personnes sont ainsi prises en charge au gymnase Marc Minatchy de Sainte-Anne.

Un incendie en pleine nuit

Un départ d’incendie a été détecté vers 3h du matin ce mardi 2 août, explique Bertrand Van Hauw, le directeur du Diana Dea Lodge. Les dégâts sont considérables, toutes les parties communes sont touchées. En revanche, la partie chambre n’a pas été concernée. Aucun blessé n’est à déplorer.

Incendie de l'hôtel Diana Dea Lodge, les parties communes ont été ravagées par les flammes ©Diana Dea Lodge

Les clients ont pu être pris en charge rapidement, un bus a été mis à disposition par la mairie pour les acheminer jusqu’au gymnase de Sainte-Anne. A 3h du matin, l’évacuation générale a été déclenchée et les clients et le personnel se sont retrouvés au point de rassemblement. 

Un accueil d’urgence au gymnase municipal

La nuit a été courte pour les 63 clients de l’hôtel. Jessie, une Luxembourgeoise, revenait de 4 jours dans le cirque de Mafate. Elle n’aura eu le temps de profiter que d’un massage la veille et de quelques courtes heures de sommeil. Rapidement prise en charge par le personnel au moment de l’évacuation, elle dit ne pas avoir eu peur, malgré les impressionnantes flammes.

Tout juste arrivée dans l’établissement, elle n’avait pas défait ses valises et a donc pu les emporter avec elle.

Incendie de l'hôtel Diane Dea Lodge, les clients pris en charge au gymnase municipal ©Michelle Bertil

Brigitte, originaire de Sommière, est venue en vacances avec sa famille dans l’île. Le groupe de 12 personnes, dont six enfants, a été pris en charge. Pour elle et ses enfants, la priorité était de mettre à l’abri les six petits-enfants. Ils se sont donc tous éloignés de l’hôtel en direction de la nature, jusqu’aux logements du personnel, avant d’être pris en charge par les secours et les services de la mairie.

"Dans les prochains jours, on va réaliser qu’on a eu beaucoup de chance"

Parisien, arrivé hier pour un séjour de 10 jours dans l’île, Dominique a d’abord eu du mal à croire qu’un incendie était en cours. Le feu était en effet éloigné de la partie réservée aux chambres. C’est en voyant les flammes " énormes " de loin qu’il a compris. C’est sans panique qu’il s’est tranquillement dirigé vers la zone de rassemblement, rassuré par le personnel.

Ce matin, la fatigue et les émotions se sont fait ressentir après coup. Mais si tous disent " ne pas avoir eu peur ", ils reconnaissent qu’il s’agit d’un événement dramatique. " Je n’ai jamais vécu quelque chose comme cela ", confie Jessie. Elle assure tout de même que cette " mésaventure " n’a pas gâché son séjour.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère

Incendie du Diana Dea Lodge : les clients de l’hôtel, évacués à temps, ont été accueillis au gymnase de Sainte-Anne

Le gymnase Marc Minatchy de Sainte-Anne, où sont accueillis les clients, se vide au fur et à mesure. Les clients ont tous retrouvé des solutions d’hébergement pour ce soir. Une fois leurs affaires et leur véhicule récupérés, ils quittent le gymnase.

Des millions d’euros de pertes

Une enquête a été ouverte par le parquet de Saint-Denis. Les pertes ne sont pas encore évaluées avec exactitude, mais elles sont d’ores et déjà estimées à plusieurs millions d’euros, selon le directeur de l’établissement 5 étoiles.

L’hôtel sera reconstruit, Patrice Selly a indiqué que la mairie et la Cirest accompagneront la reconstruction de ce fleuron du tourisme local.

Plusieurs personnalités politique ont d'ailleurs témoigné de leur soutien.