Saint-Louis: la municipalité saisit la justice après des dégradations volontaires

justice
dégradations st louis 1
Plusieurs équipements ont fait l'objet de dégradations. Des incivilités condamnées par la municipalité qui a déposé plainte contre X.

Plusieurs équipements publics de Saint-Louis ont fait l'objet de dégradations le week-end dernier. Des actes d'incivilité dénoncés par la municipalité, qui regrette l'inconscience des auteurs quant au coût engendré par cette détérioration. Une plainte a été déposée au nom de la commune. 

Triste découverte pour les employés municipaux de Saint-Louis. Les agents et l’élu d’astreinte ont constaté que de nombreux équipements de la commune ont été détériorés dans le courant du week-end.

dégradations st louis 2
Tags sur les murs et équipements, matériels détruits ou volés. Trois sites ont été vandalisés le week-end dernier.

Trois sites ont été vandalisés: 

  • La Boîte à Livres du Gol, située près de la maison de quartier.

La porte vitrée de ce dispositif - permettant des dépôts et emprunts GRATUITS de livres - a été
cassée. Les livres ont été volés.

  • Le gymnase Adrienne Lenormand, à la Rivière Saint-Louis. 

Des individus s'y sont introduits la nuit. Une porte latérale cassée, des tags malveillants ont été réalisés sur les murs intérieurs et extérieurs. Un extincteur a été volé. Le matériel du club de badminton et du club de fitness est également porté manquant.

  • L'école Adrienne Lenormand, qui jouxte le gymnase, à la Rivière Saint-Louis

Des actes de dégradations ont été commis à l'intérieur de l'établissement scolaire. L’extincteur de la salle de restauration scolaire a là aussi été dérobé et les murs de l’école primaire ont été tagués. 

Un préjudice de plusieurs milliers d'euros

La municipalité dénonce ces actes de délinquance. Dans un communiqué, Juliana M'Doihoma regrette que "la démarche de redynamisation, de développement active et d’amélioration de l’image du territoire" soit entachée par "une minorité de personnes"

actes de malveillance à st louis
Les dégâts sont estimés à plusieurs milliers d'euros. Une plainte a été déposée en gendarmerie.

La maire de Saint-Louis va plus loin en déclarant que "par ces actes dégradant les outils quotidiens de la jeunesse saint-louisienne, les auteurs de ces faits s’en prennent aux plus petits qui fréquentent l’école, aux jeunes et personnes âgées du tissu associatif sportif et culturel, aux membres de la communauté qui, chaque jour, oeuvrent pour faire de leur quartier un endroit agréable".

Selon une première estimation, les dégâts s'élèvent à plusieurs milliers d'euros. Une plainte a été portée à la gendarmerie de Saint-Louis, pour tenter d'identifier le ou les auteurs des méfaits.