Election législative partielle à Saint-Paul, le dépôt des déclarations de candidature débute

élections saint-paul
candidature élection bureau des élections préfecture
©Imaz Press Réunion
Les candidats au siège de député de la 2ème circonscription de La Réunion peuvent désormais déposer leur déclaration en préfecture. Le dépôt est ouvert de ce lundi 24 au vendredi 28 août. Les candidatures des uns et des autres devraient donc rapidement s’officialiser.
C’est une nouvelle étape dans la campagne électorale dans la deuxième circonscription. Les candidats à la législative partielle peuvent depuis ce lundi matin officialiser leur intention auprès de la préfecture.

 

Succéder à Huguette Bello


Ils ont une semaine pour le faire, la date limite de dépôt étant fixée à ce vendredi 28 aout, 18h. Pour rappel, cette élection, qui concerne la Possession, Le Port et une grande partie de Saint-Paul, intervient suite à la démission d’Huguette Bello de sa fonction de députée. 

Contrainte par la loi sur le non-cumul des mandats, elle a choisi la mairie de Saint-Paul. De même pour son suppléant Olivier Hoarau, qui a préféré la commune du Port à l’Assemblée Nationale.

Il faut donc élire un  nouveau ou une nouvelle députée. Ce sera  les 20 et 27 septembre prochains, avec déjà plusieurs prétendants sur la ligne de départ.

 

Qui sont les candidats ?


La première candidate à s’être déclarée est Karine Lebon. Cette enseignante se pose en héritière de la députée sortante, Huguette Bello, aux côtés de qui elle milite depuis de nombreuses années dans l’Union des Femmes Réunionnaise. Karine Lebon bénéficie donc logiquement du soutien du parti d’Huguette Bello, le PLR, ainsi que celui de la fédération départementale du Parti Socialiste.

En revanche, cette fois pas d’alliance avec les écologistes. Europe Ecologie les Verts se range derrière Charles Moyac, déjà candidat en 2012 et en 2017 sur la circonscription.

A droite,  bien qu’aucun ténor ou parti politique ne se soit manifesté, des candidatures s’y rattachent. Un centre-droit incarné par Audrey Fontaine, ancienne assistante parlementaire de la sénatrice Anne-Marie Payet, en charge de  l’action sociale sous la dernière mandature de Joseph Sinimalé. Audrey Fontaine siège actuellement dans l’opposition à Saint-Paul.

Enfin sans étiquette également, Patrick Serveaux. Ce professionnel de l’hôtellerie est davantage connu du milieu économique que du grand public. L’ancien président de l’IRT part en campagne aux côté d’Aline Murin, conseillère régionale et proche de Didier Robert. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live