Saint-Pierre : mis en examen pour viol, le chef de la police municipale suspendu de ses fonctions

justice saint-pierre
Le tribunal de Saint-Pierre.
©Loïs Mussard
Ce lundi, le patron de la police municipale de Saint-Pierre a été suspendu de ses fonctions à titre conservatoire suite à sa récente mise en examen pour des faits présumés de viol sur mineur qui remonteraient à plus de 20 ans. La plaignante est une ancienne élève de son club de judo.

Le chef de la police municipale de Saint-Pierre a été mis en examen la semaine dernière pour des faits présumés de viol sur mineur. Les faits qui lui sont reprochés n’ont strictement aucun lien avec sa fonction. Pour autant, l’homme de 55 ans a été suspendu, ce lundi 14 février, alors qu’il rentrait de congé.

Entendu les 8 et 9 février dernier 

Une mesure prononcée à titre conservatoire par sa hiérarchie dans l’attente des résultats de l’information judiciaire qui vient d’être ouverte. Le quinquagénaire a été placé en garde à vue le mardi 8 février et à l’issue des auditions le jeudi 10 février, il a été mis en examen par un juge d’instruction du palais de justice de Saint-Pierre. Et il a été laissé libre sous contrôle judiciaire.

Un ancien champion de judo

L’intéressé, qui est un ancien champion de judo, fait face aux accusations d’une ancienne élève d’un club où il donnait des cours à Saint-Louis, au début des années 2000. Celle-ci affirme qu’il aurait abusé d’elle alors qu’elle n’était pas encore majeure. L’enquête a permis de mettre en lumière les témoignages d’au moins deux autres personnes allant dans le sens de la plaignante.

Des accusations contestées

Mais selon nos informations, le policier municipal conteste ces accusations de viol, parlant plutôt d’une relation consentie. "Il n’y a jamais eu ni contraintes, ni menaces ou violences", appuie une source proche. Une première procédure avait été ouverte en 2017 mais celle-ci avait été classée sans suite. Jusqu’à cette nouvelle plainte déposée récemment par l’ancienne élève du policier municipal.