Sainte-Marie : coup de chaud au lycée Le Verger

éducation sainte-marie
Les lycéens du lycée Le Verger en colère
Les lycéens de Terminale du lycée Le Verger sont en colère ©Alexandra Pech
Les élèves de Terminale du lycée Le Verger, à Sainte-Marie, ont bloqué l'entrée de l'établissement ce samedi matin après avoir appris tardivement la mise en application de la nouvelle règle des coefficients pour le calcul de leur moyenne, dans le cadre de la réforme du baccalauréat. La proviseure tente de les rassurer.

Les élèves de Terminale du lycée Le Verger, à Sainte-Marie sont en colère et ils l'ont fait savoir ce samedi matin en bloquant l'entrée de l'établissement. Ces derniers déplorent le fait d'avoir découvert tardivement l'application de la nouvelle règle des coefficients pour le calcul de leur moyenne.

Cette nouvelle règle qui fait suite à la réforme du baccalauréat, prévoit la prise en compte d'un coefficient plus important (x16) pour les notes de spécialités.

"En une nuit, notre moyenne est passée de 13 à 12"

"On a décidé de manifester pour exprimer notre colère et notre ras-le-bol, et dénoncer le manque de communication ! Depuis novembre, la direction a pris une décision et on est mis au courant à deux jours du conseil de classe !", explique Léa, une lycéenne de 17 ans.

"Au début d'année, la moyenne générale n'a pas été coefficienté. Hier, c'était l'arrêt des notes et en une nuit, on a remarqué que notre moyenne est passée de 13 à 12 sans aucune explication", indique la jeune fille.

La proviseure tempère

"Ca change totalement nos moyennes, explique-t-elle. On a perdu beaucoup de points, mais avec Parcoursup, même 0,1 point ça change tout !", réagit encore la jeune fille qui précise au passage que ce nouveau calcul est loin d'être appliqué dans tous les établissements de l'île.

"Chaque établissement décide de faire figurer sur les bulletins les moyennes coefficientées ou pas sur Pronotes", répond Gilette Bourgarou, la proviseure du lycée Le Verger qui reconnait néanmoins un couac de communication. "C'est vrai que la décision a été prise au mois de novembre, et peut-être qu'on n'a pas assez communiqué là dessus".

Mais la responsable souhaite néanmoins rassurer ses élèves. "Les coefficients qu'on applique sur les bulletins ne seront pas pénalisants pour leur Bac, explique-t-elle. Sachant que ces coefficients, c'est juste à titre éducatif pour les familles et pour les élèves pour voir le niveau par rapport au baccalauréat qui va se passer au mois de juin".

.