Sécurité routière : les nouveaux radars à l'assaut des embouteillages (Poisson d'avril !)

sécurité
Les nouveaux radars à l'assaut des embouteillages.
Les nouveaux radars à l'assaut des embouteillages. ©Jacques Payet

C'était le poisson d'avril de Réunion la 1ère. A compter du 1er avril, aucun nouveau radar ne va flasher les automobilistes trop lents au même titre que les auteurs d'excès de vitesse. Aucune expérimentation n’est lancée dans le Sud.

Si vous avez lu cette information jusqu’au bout, vous êtes peut être tombés dans le panneau ! Cet article ci-dessous était le poisson d’avril de Réunion La 1ère.

Des kilomètres d'embouteillage les matins et les soirs. Aux heures de pointe. Parfois même à tous les moments de la journée... Une situation devenue insoutenable pour les usagers des routes réunionnaises.

Pour lutter contre les embouteillages, la préfecture a lancé une expérimentation dans le sud de l'île.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Les voitures roulant à faible allure, moins de 70km/h, sont dans le viseur des forces de l'ordre
20170317 Embouteillage
Le "tout-voiture" engendre au quotidien des files d'embouteillages sur les routes réunionnaises. Jusqu'à plusieurs kilomètres en cas d'accident ou de mauvais temps. ©Réunion1ère

 

Verbaliser à moins de 70 km/h

A compter de ce jeudi 1er avril, les automobilistes circulant en dessous de la vitesse plancher seront verbalisés, au même titre que les conducteurs roulant au-dessus de la vitesse autorisée. Autrement dit, pas question de circuler en dessous de 70 km/h sur la quatre-voies. Pas question non plus de rouler au-dessus de 90 km/h ou 110 km/h, en fonction des portions de route utilisées.    

Embouteillages dans le sud
L'expérience de verbalisation des automobilistes trop lents ou trop trop rapides, va démarrer dans le Sud entre le rond-point des Azalées au Tampon jusqu'au centre commercial de Saint-Leu situé en bordure de la route des Tamarins. ©Laurent Pirotte (Réunion 1ère)

 

Dans un premier temps, l'expérience concerne le sud de l'île. A savoir, la quatre-voies comprise entre le rond point des Azalées au Tampon et le grand centre commercial de Saint-Leu en bordure de la Route des Tamarins. Les nouveaux radars tourelles, dotés d'une technologie dernier cri, sont paramétrables à souhaits. Ils permettent ainsi d'établir une zone de vitesse autorisée en dehors de laquelle les autmobilistes seront verbalisables. 

Un coup dur pour les portefeuilles 

La démarche vise à obliger les conducteurs à se déplacer à une vitesse constante. Conséquence, plus de freinage brusque et donc, fini les embouteillages.

Le motif est louable. Il pourrait toutefois peser lourd dans le portefeuille des Réunionnais. Amendes et points à rattraper en perspective, car les usagers de la route savent que l'intention de bien-faire ne suffit pas. D'ailleurs depuis l'installation des radars tourelles, la longueur des files d'attente n'a de cesse de s'allonger sur la quatre-voies. Peur de la verbalisation ou curiosité, les conducteurs ont tendance à trop ralentir à hauteur des machines récemment installées pour veiller à la sécurité routière.   

Cela dit, l'interdiction de rouler à vitesse réduite sur les voies dites rapides n'est pas une grande nouveauté. Rappelons que les piétons, les cyclistes, les cyclomotoristes et les tracteurs sont sensés utiliser un autre itinéraire que la quatre-voies. Force est de constater que ce n'est pas toujours le cas dans l'île.