Vaccin anti-covid : les pharmaciens se disent prêt à aider

coronavirus
coronavirus vaccin anti covid
©AFP

Dans huit jours, les premières injections du vaccin anti-covid seront administrées à La Réunion. Un geste qui sera réservé aux médecins et infirmiers. D'autres professionnels de santé souhaiteraient intégrer la campagne de vaccination, notamment les pharmaciens. 

La campagne de vaccination contre la Covid 19 à La Réunion débutera le vendredi 15 janvier. Dans un premier temps, les résidents volontaires des 25 EHPAD, EHPA, et USLD seront concernés. Ainsi, ce sont près de 4 800 doses de vaccin anti-covid qui seront livrées. Les médecins et infirmiers seront les seuls à pouvoir pratiquer la vaccination. D'autres professionnels se tiennent prêts à apporter leur aide, notamment les pharmaciens. 

"Il faut mobiliser toutes les forces disponibles pour réussir cette campagne de vaccination", affirmait Eric Cadet, Président de l'Union Régionale des Professionnels de Santé qui regroupe les pharmaciens, au micro de Réunion La 1ère. "Un médecin seul ne pourra jamais vacciner autant de monde, il faut qu'il soit épaulé par un infirmier ou un pharmacien". 

(Re) voir le reportage de Réunion La 1ère : 

Vaccinations les pharmaciens prets à aider

Mettre à profit le réseau officinal

Dans une tribune libre de nos confrères du Parisien, une trentaine de médecins demandent à ce que la vaccination soit décrétée "une grande cause nationale". 

A La Réunion, les pharmaciens se disent être "prêt à la vaccination, tout en mettant à profit les nombreux avantages qu'offrent le réseau officinal", confie Cyril Apostoloff, Président du syndicat des Pharmarciens de La Réunion et de Mayotte. En effet, les pharmaciens avaient déjà été sollicités dans la campagne de vaccination contre la grippe l'année dernière. 

Respecter les délais de conservation 

Les vaccins anti-covid devront être stockés à -80° degrés. Une fois sortie du super-congélateur, le vaccin devra être stocké entre -2° à -3° degrés et pourra être conservé pendant cinq jours avant d'être administré. "La logistique de vaccination on l'a déjà, et certains pharmaciens maîtrisent déjà l'acte de vaccination qui se fait par voie intramusculaire", précise Cyril Apostoloff. 

Dans une tribune libre publiée par nos confrères du Parisien, certains médecins dénoncent "une campagne vaccinale trop lente". Les pharmaciens de La Réunion partagent le même avis. "Il faut agir vite, et former le plus rapidement possible les officines pour qu'elles puissent aider dans cette campagne vaccinale anti-covid", conclut Cyril Apostoloff, Président du Syndicat des Pharmaciens de La Réunion et de Mayotte.