8 février 1942, la corvette l'Alysse était torpillée par un sous-marin nazi avec à son bord cinq marins originaires de Saint-Pierre et Miquelon

commémorations saint-pierre (spm)
8 février 1942, la corvette l'Alysse était torpillée par un sous-marin allemand avec à son bord cinq marins originaires de Saint-Pierre et Miquelon
©SPM LA 1ERE

Ce lundi 8 février est un jour de commémoration, celui du torpillage de la corvette l'Alysse. Le bâtiment des Forces Navales Françaises Libres sombrait dans l'océan Atlantique. 35 membres d'équipage sont portés disparus dont cinq marins de Saint-Pierre et Miquelon.

 

Ce lundi 8 février, une messe est célébrée à Saint-Pierre à la chapelle de la cathédrale en l’honneur des cinq marins originaires de Saint-Pierre et Miquelon disparus à bord de l’Alysse, corvette des Forces Navales Françaises Libres torpillée en 1942 par un sous-marin allemand. 

La mission de l'Alysse consistait à escorter des convois entre la province canadienne de Terre Neuve et l'Islande. Le bâtiment des FNFL participait également durant la seconde guerre mondiale à l'opération de ralliement de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon à la France Libre le 24 décembre 1941. 

Avec le Mimosa et l'Aconit, le navire faisait partie de la première division des forces navales françaises libres. 

L'Alysse participait à une mission lorsqu'elle est torpillée par un sous-marin allemand. Deux jours plus tard, le navire sombrait dans l'océan atlantique à l'est de Terre Neuve. 34 membres d'équipages sont sauvés, 35 autres portés disparus.

Parmi les disparus, cinq marins originaires de Saint-Pierre et Miquelon : 

Mr Jean Boudreau

Mr René Lemaine

Mr Pierre Perrin

Mr Joseph Vigneau

Mr Pierre Walsh

 

L'histoire de la corvette l'Alysse, par Marie-Paule Vidal.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live