En quête de trésorerie, la mission catholique loue des chambres d'hôtes au presbytère de Saint-Pierre

religion
presbytere chambres d'hotes
©SPM la 1ère

Pour faire face à des charges de plus en plus lourdes la mission catholique de Saint-Pierre et Miquelon, complètement autonome financièrement, cherche des solutions pour réduire son déficit chronique. Elle propose aux visiteurs des locations au sein même du presbytère.

En 2020, le diocèse de La Rochelle a enregistré une perte de 350 000 euros. Les recettes ne sont plus au rendez-vous en raison de la pandémie. C'est aussi le cas dans l'archipel. Il faut donc trouver des solutions et l'abbé Thébault n'a pas attendu la crise sanitaire pour amasser des fonds. Depuis son arrivée en 2018 à Saint-Pierre et Miquelon, et pour faire face à des charges de plus en plus lourdes, il propose à la location des appartements et des chambres d'hôtes au sein du presbytère.

À lire aussi : La Chandeleur, une tradition respectée à Saint-Pierre et Miquelon

Avec la crise sanitaire, les touristes sont donc peu nombreux. En comparaison, en 2019 ces locations avaient rapportés la somme 5000 euros contre seulement 500 euros l'an dernier.

Ce sont donc des recettes en moins pour l'église en 2020 car Saint-Pierre et Miquelon, qui dépend du diocèse de la Rochelle, est complètement autonome financièrement. Quant au budget de fonctionnement il serait loin d'être équilibré.

"Il faudrait qu'on arrive à un équilibre et honnêtement je ne sais pas comment on peut faire vu la situation de l'archipel."

Abbé Bertrand Thébault, vicaire épiscopal de Saint-Pierre et Miquelon

 

Selon l'abbé Thébault "ce n'était viable que du temps avant, jusqu'en 2009, où la mission catholique était subventionnée, et pourrait l'être encore d'ailleurs, par le conseil territorial ".

Le reportage complet signé Mathias Rayaud etJérôme Anger