Fin de service pour le Transall, avion militaire passé plusieurs fois à St-Pierre et Miquelon

transports
transall miquelon
/ ©SPM la 1ère
Le Transall, avion mythique de transport de troupes de l'armée française, a coupé ses moteurs après un demi-siècle de service. Ce mastodonte des airs est venu plusieurs fois dans l'archipel. Ses escales ont marqué l'histoire du territoire.

Depuis son entrée en service en 1967 et quelques 1.450.000 heures de vol, cet avion robuste a participé à toutes les opérations militaires et humanitaires françaises. Il est passé aussi dans l'archipel à plusieurs occasions. La première fois, c'était en 1969.

Les toutes premières images dont dispose la rédaction date de 1978. Le Transall survole l'archipel et se posera pour la première fois à Miquelon.

Il reviendra plusieurs fois au cours de l'histoire accompagnant des personnalités politiques :

  • Pierre Mauroy en 1982.
  • François Mitterrand en 1987, qui viendra à bord du Rambouillet avec en soutien le Transall.
  • Jacques Chirac ira découvrir Miquelon avec lui.

Il a aussi marqué le territoire lors de la guerre de la morue. À cette époque, le gouvernement envoie des gendarmes mobiles à bord de cet avion. Pour l'empêcher, la population court sur la piste, forçant celui-ci à se dérouter vers Saint-Jean de Terre Neuve. Un autre avion restera tout simplement bloqué à Saint-Pierre. La population exprimant son mécontentement.

À la suite de cet événement Albert Pen, alors sénateur et maire de Saint-Pierre annoncera quitter le groupe socialiste, estimant "que le gouvernement nous a pris pour des cons et moi particulièrement parce qu'on ne m'a pas prévenu de l'arrivée de ces mobiles".

Surnommé Pollux par certains - nom du petit chien au nez rond et noir issu d'un dessin animé des années 60 - il permettra aussi l'acheminement de 2800 kilos de vêtements, jouets et médicaments pour l'association "Enfance et partage" en 1994.

Trois ans plus tard le Variété club, présidé par Jacques Vendroux, arrivera aussi par ce moyen de transport.

Pas de doute, réputé fiable et robuste le Transall a marqué son temps. Il est remplacé par l'Airbus A400M. Conçu au début des années 2000, il est dorénavant considéré comme l’appareil de transport militaire le plus moderne de sa catégorie. 

Les archives ont été sélectionnées par Cathy Larralde et Mathias Raynaud.

©saintpierreetmiquelon