Fret et DSP : retour sur un mois de polémique à Saint-Pierre et Miquelon

transports saint-pierre (spm)
nolhanava transport maritime
Image d'illustration ©SPM la 1ère

Le 30 mars dernier, le conseil territorial votait des délibérations pour autoriser le transport sur les ferries de fret. Le 27 avril, ces ordonnances étaient suspendues par la justice sur demande du préfet. Depuis, préfecture et collectivité sont engagées dans un bras de fer législatif.

Dans un communiqué publié le 30 avril, la collectivité territoriale annonce qu'à partir du lundi 3 mai, les véhicules hors gabarit (plus de 7 mètres ou plus de 3,5 tonnes), les véhicules non accompagnés et les engins de BTP ne seront plus transportables sur les ferries. Bernard Briand souhaite également engager au plus vite des négociations avec l'État. D'ici là, le transport de marchandises, de colis et de véhicules accompagnés reste possible.

Depuis la fin du mois de mars, le préfet Christian Pouget et le président de la collectivité territoriale Bernard Briand se font face sur le dossier du fret maritime. Le conseil territorial souhaite permettre aux ferries de transporter des marchandises entre Saint-Pierre et Miquelon et entre l'archipel et Terre-Neuve. Une compétence appartenant à l'État, la préfecture donc, via une délégation de service public.

Retour en infographie sur cette confrontation législative, qui est désormais entre les mains de la justice. 

DSP
Infogram