Grippe aviaire à Terre-Neuve : le réseau de surveillance des oiseaux renforcé à Saint-Pierre et Miquelon

animaux
Grippe aviaire à Terre Neuve : le réseau de surveillance des oiseaux renforcé à Saint-Pierre et Miquelon
Mergules nains recueillis à Saint-Pierre et Miquelon, dans la clinique vétérinaire de l'archipel. ©J.M Devroye
La DTAM n'a enregistré aucun signalement alarmant. Elle renforce tout de même son réseau de surveillance alors qu'à Terre-Neuve des centaines d'oiseaux sont morts de la grippe aviaire le mois dernier.

Le mois dernier, des centaines d'oiseaux sont morts de la grippe aviaire dans une ferme de Terre-Neuve. L'infection n'avait pas été détectée au Canada depuis 2015. Dans l'archipel, la DTAM, la direction des territoires, de l'alimentation et de la mer, affirme qu'aucun signalement alarmant n'a été fait, mais renforce tout de même son réseau de surveillance. 

Remontée des données 

 

Ce réseau est mis en place avec la fédération des chasseurs, l'OFB, la cellule biodiversité de la Dtam et la clinique vétérinaire. Chaque structure effectue une remontée des données composées de leurs propres observations ou des signalements effectués par la population de l'archipel. 

On regroupe les données pour avoir une carte à l'instant t de ce qu'il se passe dans l'archipel au niveau de la faune sauvage

Mathieux Bialoux, technicien vétérinaire alimentaire à la Dtam

 

Si vous observez un oiseau mort ou blessé, vous pouvez donc le signaler à la Dtam. Mais avant, il y a des gestes précis à adopter.

Les explications d'Anastasia Laguerra, Adrien Develay et Jérôme Anger :

©saintpierreetmiquelon