st-pierre & miquelon
info locale

Halloween : une fête importée à Saint-Pierre et Miquelon dans les années 90

halloween
Halloween : une fête importée à SPM dans les années 90
©SPM LA 1ERE
Très belle fête d’automne ou fête commerciale ou occasion d’une surconsommation en sucre, vous avez été plusieurs à réagir à notre question de la semaine. Mathias Raynaud s’est plongé dans les archives de cette fête apparue il y a près de 30 ans à Saint-Pierre et Miquelon.
Que peut-on retenir des commentaires postés sur notre page Facebook en réponse à la question de la semaine : "Que représente Halloween pour vous ?". 

Pour commencer, Halloween pour vous c’est « une surconsommation de sucre et … d'apéro ». René et Franck n’ont pas vraiment tort, il y a les bonbons pour les enfants et la fête pour les plus grands. « C’est un mélange de Candyman et de Freddy contre Jason », ajoute Thierry et là, les amateurs de film d’horreur comprendront.

Alors pour certains Halloween ne signifie « rien », voire « rien du tout » c’est une « fête commerciale » – une « hérésie » ou même une « horrible fête pas de chez nous, en France », écrit Pascal. Antoine lui répond qu’effectivement « c’est une fête païenne avec très peu de résonnance en France (…) mais c’est sympathique pour les enfants ». Il suggère néanmoins de trouver une autre date pour offrir « pléthore de bonbons » comme la Sainte Apolline qui n’est autre que la Sainte patronne des dentistes.


Il y a aussi des fans d’Halloween sur l’archipel depuis les années 1990


Exemple avec Pascal qui évoque « une très belle fête d'automne, le temps de cueillir les belles citrouilles et le temps du partage - bien moins commerciale que Noël ! » 

Miya, elle, précise qu’au départ c’est « une fête celtique d'origine irlandaise donc quelques part un peu de "chez nous" ou au moins de chez nos voisins proches ». Et là, elle vise juste puisque Halloween n’a pas toujours été célébré localement.

Nous sommes allés chercher quelques images dans les archives de la station de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère, et les premiers sujets réalisés datent des années 90 avec beaucoup de maisons décorés et un magasin qui affichait complet à cette époque, La Lorraine tenu par Rita Mélin, qui nous a expliqué que, quand elle était enfant, on ne fêtait pas Halloween dans l’archipel. Cette mode serait arrivée avec les familles originaires de Terre-Neuve et puis surtout les étudiantes du Francoforum dont certaines se sont ensuite mariées ici. Dans les années 90, la fête a connu son heure de gloire avec beaucoup plus de couleurs, de bonbons, de cris, de peur et de joie.

Nous vous proposons ci-dessous un voyage dans le temps avec Jack O’Lantern, notre correspondant d’Outre-tombe
©saintpierremiquelon
 
Publicité