Le nouveau code de justice pénale des mineurs se met en place à Saint-Pierre et Miquelon

famille
palais justice saint-pierre
©SPM la 1ère
Privilégier la prévention plutôt que la répression, c'est ce que préconise le nouveau code de justice pénale des mineurs. La protection judiciaire de la jeunesse a ouvert ses portes aux acteurs du monde associatif et éducatif pour mieux faire connaître ses missions.

Le nouveau code de justice pénale des mineurs, entré en vigueur en septembre dernier, a été présenté ce mercredi 17 novembre aux acteurs locaux concernés. Dans ce nouveau code pénal, il s'agit de mettre en avant le volet éducatif plus que la répression des délinquants mineurs.

Les locaux de la protection judiciaire de la jeunesse à Saint-Pierre ont donc ouvert leurs portes au public pour que les visiteurs découvrent le lieu dédié à l'accompagnement des mineurs délinquants. Une visite réalisée en présence des acteurs du monde associatif et éducatif et de la directrice territoriale de la PJJ, protection judiciaire de la jeunesse, de Guadeloupe dont dépend Saint-Pierre et Miquelon.

On propose un accompagnement éducatif qui permet de travailler sur l'acte, qui permet de travailler sur l'insertion, sur la santé, sur les liens avec la famille. c'est une prise en charge globale qui est présentée.

Sonia Joackim-Arnaud directrice territoriale de la protection de la jeunesse de guadeloupe.

 

Cette visite était l'occasion de rappeler la collaboration qui existe entre les établissements scolaires et la PJJ. Il s'agit  aussi de rappeler que la prévention reste très importante pour empêcher les récidives.

C'est important plutôt que de mettre des gens directement au tribunal, c'est bien de les accueillir dans des associations, de les accompagner. La mairie de Saint-Pierre jouera son rôle si la PJJ nous envoie des jeunes. Il faut que tout le monde travaille ensemble.

Foussi Moussa, adjoint au maire de Saint-Pierre

 

Voyez le reportage de Samuel Monod et Adrien Develay.

©saintpierreetmiquelon

 

Ce jeudi, Sonia Joachim-Arnaud était l'invitée de la rédaction de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère. Elle a expliqué les grandes lignes à Flavie Bry.

©saintpierreetmiquelon