Après plusieurs années d'inactivité, le parc éolien de Miquelon enfin démantelé

énergie miquelon-langlade
eolienne
Depuis 2014, le parc éolien de Miquelon était à l'arrêt et son propriétaire se devait d'évacuer les dix éoliennes qui étaient en train de rouiller sur le site de l'Anse aux Warys. Enfin lancé, ce chantier devrait s'achever d'ici la fin de l'été.

C'est un chantier qui était espéré depuis de longues années à Miquelon où les restes du parc éolien sont en train de disparaître.  

Installées en l'an 2000 par la société Vergnet, ces dix éoliennes d'une puissance totale de 600 kilowatts n'ont fonctionné que partiellement jusqu'en 2014, date de la fin de cette activité qui n'était plus rentable selon son exploitant.

Entre temps, la Société Vergnet était devenu Aérowatt, puis Quadran, puis plus tard Quadran Total et enfin aujourdhui TotalEnergies. C'est cette dernière qui a mandaté Suez pour assurer le pilotage de cette mission de déconstruction.

Aux yeux de la loi (code de l'environnement), l’exploitant est responsable de la déconstruction du site, et avant même sa construction, il doit provisionner 50.000€ par éolienne pour leur futur enlèvement.

Sur la majorité des éoliennes on dépasse les 95% de recyclage

Ronan Guermeur - Responsable Activité Démantèlement Éolien

 

Depuis la fin du mois de juillet, les éoliennes de Miquelon sont donc démontées par l'entreprise Guibert Frères, qui a remporté le marché localement, afin d'être ensuite recyclées au Canada et en Belgique.

Ce lundi 2 août, nous recevions dans le cadre notre journal télévisé le responsable de cette activité pour le compte du groupe Suez, Ronan Guermeur. Retrouvez ci-dessous l'entretien qu'il a accordé à Mathias Raynaud.