Marin de Saint-Pierre et Miquelon connu jusqu'à Saint-Servan, qui était Jacques Debon ?

histoire
Rue Jacques Debon
/ ©SPM La1ère
Redoutable corsaire à la vie trépidante, Jacques Debon vit le jour à Saint-Pierre au 18ème siècle. Albin Girardin nous raconte l'histoire de la rue portant son nom.

De nombreuses rues de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon portent un nom en lien avec l'histoire de la pêche. La rue des petits pêcheurs, la rue des capelaniers ou encore l'impasse de la tonnellerie. 

Mais connaissez-vous cette rue discrète qu'est la rue Jacques Debon ? 

À lire aussi: Nouveaux noms de rue à Saint-Pierre: Andrée Lebailly à l'honneur 

Parallèle au Boulevard Constant Colmay, cette rue commémore les exploits de ce corsaire à la vie aussi trépidante que bouleversante. 

Né en 1768 à Saint-Pierre, Jacques Debon est issu d'une famille venue s'installer dans l'archipel en plein conflit entre la France et l'Angleterre. Un conflit dans lequel les îles de Saint-Pierre et Miquelon furent un véritable enjeu en Amérique du Nord. La famille Debon, comme d'autres à cette époque, a été déportée par les anglais plusieurs fois. 

Issu d'une famille nombreuse, et son père étant décédé, Jacques Debon est embarqué très jeune pour la pêche avant de poursuivre sa carrière en tant que second puis capitaine de navires prestigieux. Il fut d'ailleurs à de nombreuses reprises prisonnier des anglais. 

Jacques Debon termina sa carrière en qualité d'armateur et de capitaine de marine marchande. Il effectua également quelques campagnes sur les bancs de Terre-Neuve, à la pêche à la morue. 

Après une vie bien remplie, le marin s'est éteint à l'âge de 85 ans à Saint-Malo. 

C'est par où ? à retrouver chaque jeudi dans Ça vaut le détour.

©saintpierreetmiquelon