Elections municipales : aucun candidat ne s'est déclaré pour le second tour à Miquelon-Langlade

élections miquelon-langlade
mairie de miquelon sergey mishenev
©Sergey Mishenev
25 ans après, l’histoire se répète. À Miquelon-Langlade, aucun candidat ne s’est manifesté pour le second tour des élections municipales. Le dernier délai pour se présenter était ce mardi 2 juin à 18 heures.
Même scénario qu’en 1995 : personne pour endosser l’écharpe de maire à Miquelon-Langlade. Aucun candidat ne s’était présenté pour le premier tour des élections municipales, le 15 mars dernier.
 

La chance du deuxième tour n’a pas été saisie


Le premier tour avait donc été annulé. Mais Miquelon-Langlade avait encore une chance de se trouver un maire. Une personne aurait pu se présenter pour le second tour : c’est ce que prévoit une loi de 2013 pour les communes de moins de 1000 habitants.
 

Une délégation spéciale pour combler le vide


Mais personne ne s’est manifesté pour les élections du 28 juin prochain, la préfecture va donc devoir prendre la main. Elle va désigner une délégation de trois personnes parmi les habitants de la commune pour gérer les affaires courantes.

Cette délégation spéciale va se choisir un président qui fera office de maire, en attendant les prochaines élections.
 

Un futur incertain


Danièle Gaspard, la maire sortante, regrette cette future gestion administrative.
 

« On a fait en sorte, même pendant le confinement, de mettre en route les dossiers pour lesquels on avait obtenu des subventions. Mais s’il n’y a personne pour reprendre le relais, ça va être difficile. » - Danièle Gaspard


Le futur de la commune de 591 habitants est donc incertain. Ce vide politique ne peut pas durer dans le temps. À terme, la préfecture pourrait décider une fusion entre les communes de Saint-Pierre et de Miquelon-Langlade.

Les précisions de Karim Baila, qui a recueilli, avec Jean-Noël De Lizaraga, plusieurs réactions parmi la population :
 
©saintpierremiquelon

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live