Une mission de prospection archéologique à Saint-Pierre et Miquelon

sciences
prospection archeologique 2020
©SPM la 1ère
Grégor Marchand, directeur de recherche au CNRS, et Cédric Borthayre, référent archéologique, mènent actuellement une mission de prospection archéologique sur différents sites de Saint-Pierre et de Miquelon.
Prévue cet été, une mission de fouilles archéologiques sur le site de l'anse à Henry a dû être reportée à 2021 en raison de la crise du coronavirus. Un report qui n'a pas empêché Grégor Marchand, directeur de recherche au CNRS, et Cédric Borthayre, référent archéologique, d'y mener un travail de prospection avant la reprise des fouilles l'an prochain.

À lire aussi : Le site de l'anse à Henry retenu par la commission nationale du patrimoine

Riche d'enseignements et particulièrement bien conservé, le site de l'anse à Henry a fait l'objet de plusieurs campagnes de fouilles depuis la première menée par l'archéologue canadienne Sylvie Leblanc en 1999.
 

"C'est un gisement très très bien préservé."

Grégor Marchand, archéologue


Prisé en raison des nombreuses ressources naturelles qui l'entourent, le site a notamment été occupé par les paléoesquimaux et les amérindiens. La prochaine campagne de fouilles prévue pour 2021 sera portée par une équipe d'une dizaine de chercheurs professionnels et de bénévoles.

Le site de l'anse à Henry n'est pas le seul à intéresser le duo après la récente découverte de carrières de pierres à Miquelon, où des fouilles plus approfondies pourraient être menées dans les années à venir.

Le reportage d'Aldric Lahiton.
©saintpierremiquelon

Grégor Marchand et Cédric Borthayre étaient les invités du journal télévisé de Mathias Raynaud.
©saintpierremiquelon

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live