Port de Miquelon : un scénario d'aménagement privilégié

transports
port miquelon
©Clémentine Baude
La préfecture a organisé une réunion publique à Miquelon pour parler de l’avenir du port. Plusieurs scénarii ont été présentés par un bureau d’étude métropolitain. Depuis les années 80, les usagers du port demandent du changement.
Plans après plans, un ingénieur présente les différentes possibilités d'aménagement du port de Miquelon. Un bureau d'étude, qui a déjà travaillé sur des projets de l'archipel, réfléchit depuis quelques mois à l'avenir de l'infrastructure portuaire miquelonnaise. Ce vendredi 16 octobre, les habitants étaient invités pour débattre et exposer leurs attentes. 
 

"Aujourd'hui, quand il y a des débarquements de sable, de poisson parmi les passagers ou même avec le débarquement de pétrole à côté, ce n'est pas vraiment sécuritaire. (...) Il ne faut pas oublier que le port est situé dans la ville"   

Yann Bouteiller, habitant de Miquelon 

 

Chercher le meilleur rapport qualité/prix 


Cinq possibilités d’aménagement ont été présentées par l'ingénieur du bureau d'étude. Ces solutions ont ensuite été classées en fonction de trois critères : l'exploitation, l'impact sur l'environnement et le prix. Selon le préfet, l’option "1B" serait le projet au meilleur rapport qualité/prix. Il prévoit, entre autres, l'allongement de la digue principale de 140 mètres, l'élargissement du quai, la création d’un parking, la réhabilitation du quai pour la pêche. Pour les usagers, l'avantage de cette option est qu'elle se base sur des constructions existantes. 
 

"On sait pertinemment qu'ici, pour couper la houle du bassin existant, c'est le rallongement de la digue principale qui peut apporter cette solution- là." 

Philippe Detcheverry, habitant de Miquelon 

 

Des travaux réalisés par étapes


La question est maintenant de savoir quand les travaux vont vraiment commencer. Pour le moment, aucun calendrier n’a été annoncé plus précisément, mais le préfet, Thierry Devimeux, détaille les échéances à venir : "À très court terme, nous allons refaire la cale de halage pour laquelle les financements sont déjà actés, les marchés vont être lancés dans quelques jours. Et quand le bureau d'étude aura terminé, je vais essayer de trouver les financements pour faire la prochaine étape qui serait le dédoublement du quai de l'Avel Mad qui est aujourd'hui trop petit. (...)" Le coût total de la réalisation de ce projet de réaménagement du port est estimé à 45 millions d’euros.

Le reportage de Charlotte Boniteau et Claudio Arthur : 
©saintpierremiquelon






 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live