Primaire de la gauche : mode d'emploi

politique
Primaire gauche mode d'emploi
Pour la primaire de 2011, près de 250 personnes avaient participé au vote ©SPM1ère
Samedi 21 janvier, un jour avant l'Hexagone, le premier tour des "Primaires citoyennes" de la gauche sera organisé à Saint-Pierre et Miquelon. Le second tour aura lieu le samedi suivant. Horaires, bureaux de vote... les explications ci-dessous.
Le premier tour des "Primaires citoyennes" de la gauche aura donc lieu samedi 21 janvier. Sur l'archipel, deux bureaux de vote seront installés, l'un à Saint-Pierre, l'autre à Miquelon. Objectif de cette primaire, choisir l'un des sept candidats : Jean-Luc Bennahmias (Front démocrate), Benoît Hamon (Parti socialiste), Arnaud Montebourg (Parti socialiste), Vincent Peillon (Parti socialiste), Sylvia Pinel (Parti des Radicaux de Gauche), François de Rugy (Parti écologiste), Manuels Valls (Parti socialiste). 


Qui peut voter ?

Pour pouvoir voter, il faut :

  • être inscrit sur les listes électorales 
  • signer la charte d'engagement sur les valeurs de la gauche et des écologistes
  • s'acquitter d'1 euro par tour
Pour information, les personnes qui auront 18 ans avant le 22 avril et les mineurs de plus de 16 ans, adhérents aux partis organisateurs, qui se sont préinscrits sur internet avant le 23 décembre dernier pourront aussi se rendrent aux urnes.

Comment voter ? 

Il sera possible de voter pour les deux tours, les samedi 21 et 28 janvier :

  • de 10h à 16h, à l'école du Feu Rouge à Saint-Pierre
  • de 10h à 16h à la mairie de Miquelon 
A Miquelon, 6 personnes seront mobilisées pour organiser le vote, une dizaine à Saint-Pierre. "L'enjeu principal, c'est d'avoir une forte participation. Il faut donner le maximum de légitimité à notre candidat. Lors de la primaire de 2011, près de 250 personnes s'étaient rendues aux urnes. On espère s'en approcher cette année, même s'il on sait que le contexte est complétement différent tant sur le plan local que national. On sait bien que la gauche traverse des difficultés", explique Frédéric Beaumont, président du comité d'organisation des "Primaires citoyennes". Il ajoute : "nous souhaitons que le candidat ait un programme qui refuse une France de l'extrême droite, une France ultralibérale, une France rétrograde, une France brutale ". Les résultats de ce premier tour devraient être connus dimanche vers 15 heures. 

Le reportage sur les modalités et les enjeux de ce premier tour de la primaire de la gauche avec Erwann Schiex et Alain Rebmann : 

©saintpierremiquelon

Quid de l’Outre-mer dans les programmes des candidats ?

Le décryptage en images de Laurence Théatin d'Outre-mer 1ère : 

©saintpierremiquelon