Pêche : le Béothuk immobilisé à Saint-Pierre pour une quinzaine de jours

pêche saint-pierre (spm)
Pêche : le Béothuk immobilisé à Saint-Pierre pour une quinzaine de jours
Suite à une avarie sur un treuil, le Béothuk est actuellement à quai à Saint-Pierre. ©LP
Le Béothuk est actuellement immobilisé à Saint-Pierre. En pleine pêche à la morue, le bateau a dû rentrer à quai pour une quinzaine de jours, le temps de réparer une avarie sur un des deux treuils.
Fin de marée pour les six membres d’équipage du Béothuk, le bateau de pêche du pôle halieutique de Miquelon. En pleine pêche à la morue, ils ont dû rebrousser chemin et rentrer à Saint-Pierre plus tôt que prévu la semaine dernière. "Nous étions en mer depuis un jour et demi seulement lorsqu’une pièce a cassé sur le treuil bâbord, raconte un membre d’équipage. Impossible de continuer à pêcher. Nous sommes donc rentrés avec 20 tonnes de morues dans les cales pour pouvoir faire la réparation".

Pêche : le Béothuk immobilisé à Saint-Pierre pour une quinzaine de jours
Trois ouvriers sont actuellement à bord du Béothuk. ©LP

Trois mécaniciens à bord

Sur ce bateau, trois mécaniciens sont actuellement à bord. "Il faut démonter entièrement le treuil, pièce par pièce, pour récupérer le morceau cassé", explique outils en main Jean-Luc Etcheverria, chef d’atelier armement pour la société French Shore.

Le treuil bâbord

L’opération est délicate car les pièces pèsent plusieurs dizaines de kilos, mais les trois mécaniciens sont habitués à la manœuvre. "Ce n’est pas la première fois que cette pièce casse, en mai dernier nous avions déjà démonté entièrement le treuil pour la récupérer, explique Jean-Luc Etcheverria. Les treuils sont très sollicités à bord, ce sont eux qui traînent le chalut, parfois jusqu’à cinq tonnes de câbles, sans compter les filets et le poisson".

Pêche : le Béothuk immobilisé à Saint-Pierre pour une quinzaine de jours
Le Béothuk devrait reprendre la mer d'ici une quinzaine de jours. ©LP

Une pièce fabriquée au Canada

Le démontage du treuil terminé, les mécaniciens vont devoir patienter plusieurs jours. "C’est toujours la même pièce qui casse alors cette fois, elle va être refaite sur mesure, intégralement au Canada, poursuit le chef d’atelier armement pour la société French Shore. La pièce neuve devrait être livrée d’ici une quinzaine de jours". Jean-Luc Etcheverria et ses collègues pourront alors la mettre en place et remonter l’ensemble du treuil pour permettre au Béothuk de reprendre la mer et la campagne de pêche à la morue.

Reportage de Laura Philippon et d'Alain Rebmann.


Le Béothuk en 5 chiffres


1987 : année de construction du bateau

34 : mètres, la longueur du Béothuk

6 : membres d’équipage

5 : nombre de tonnes supportés par les treuils du bateau

20 : nombres de tonnes de morue pêchées par le Béothuk lors de sa dernière marée.