Opération de sauvetage d'une vingtaine de globicéphales dans le port de Saint-Pierre réussie

mer saint-pierre (spm)
globicephales port saint-pierre
24 globicéphales accompagnant une femelle malade et désorientée se déplacent dans le port de Saint-Pierre avant d'être guidés vers le large. ©SPM la 1ère
Un évènement inattendu dans le port de Saint-Pierre ce mercredi 10 juin. 24 globicéphales étaient rassemblés du côté du quai d'Interpêche en début d'après-midi. Le groupe a ensuite été guidé en dehors des limites du port pour éviter tout échouage.

 
24 globicéphales noirs ont été aperçus ce matin près du quai en eau profonde à Saint-Pierre avant de poursuivre leur route jusqu'au quai d'Interpêche en début d'après-midi. Il est tout à fait inhabituel que des cétacés odontocètes de la famille des delphinidés entrent dans un port pour y rester si longtemps.

Pour éviter tout risque d'échouage, le servive biodiversité de la DTAM et la gendarmerie maritime ont dû intervenir. Ils ont ainsi guidé les visiteurs d'un jour hors des limites du port en direction du nord de l'île aux Marins.

A lire aussi > Les baleines de Saint-Pierre et Miquelon "moins stressées" par le bruit depuis la crise du coronavirus

Le groupe constitué de plusieurs juvéniles accompagnait une femelle visiblement malade et désorientée. Une solidarité assez répandue chez les globicéphales. Ces derniers, parfois appelés « dauphins-pilotes » nageraient assez souvent dans le sillage des navires.

Les images signées Aldric Lahiton :
©saintpierremiquelon
 
Depuis un demi-siècle plus de 300 cétacés se seraient échoués sur les côtes de Saint-Pierre et Miquelon.

Franck Urtizbéréa, technicien du service développement durable à la DTAM, se souvient de quelques dates comme en 1978 où une centaine de globicéphales s'était échoué sur l'isthme de Miquelon-Langlade mais aussi en 1964 où un phénomène similaire à ce mercredi s'était produit, menant à l'échouage de plusieurs cétacés.

Ce 10 juin 2020, les 24 globicéphales ont été sauvés et ont pu être escortés en dehors du port. Les équipes ont pu les guider en dehors du port et les mener vers le large, évitant ainsi probable une catastrophe.

Karim Baïla et Jérome Anger ont assisté à ce sauvetage atypique.
 
©saintpierremiquelon