Septaine à Miquelon : colère des passagers et mea culpa de la collectivité

coronavirus miquelon-langlade
Septaine à Miquelon : colère des passagers et mea culpa de la Collectivité
©SPM la 1ère

Plusieurs passagers du ferry de ce dimanche 13 décembre se sont indignés des conditions de leur traversée de Saint-Pierre à Miquelon. "Isolés" dans l'infirmerie du navire, ils critiquent un protocole sanitaire inadapté. La Collectivité, depuis, s'en est excusée. 

C'est l'histoire d'une traversée entre Saint-Pierre et Miquelon qui ne s'est pas vraiment déroulée au mieux ce dimanche 13 décembre.

Ce jour-là, six passagers, arrivés la veille par avion de métropole, embarquent sur un ferry de la collectivité pour rallier Miquelon où ils doivent effectuer leur septaine.

Placés "à l'isolement" dans l'infirmerie du navire, ils regrettent "le manque de considération et de respect" à leur égard et le font savoir sur les réseaux sociaux à l'image de Célia Detcheverry. 

 

Des étudiants remontés

Comme Célia, d'autres étudiants concernés par cette traversée, évoquent des problèmes au niveau des individus et de la sécurité, et ce, même si le protocole appliqué avait fait l'objet d'une validation par l'Administration territoriale de santé. 

Parmi eux, Quentin Lucas qui n'hésite pas à dénoncer un protocole "guidé par la peur".

" On a été mis au fond de la cale comme des pestiférés. "

Quentin Lucas - Étudiant miquelonnais et voyageur agacé

 

"La Collectivité s'excuse"

La polémique s'est invitée dans les débats lors de la séance officielle du Conseil territorial de ce mardi 15 décembre. La directrice du pôle développement des mobilités à SPM Ferries, Caroline Cecchetti, reconnaît un "problème de communication et d'information, mais en aucun cas un problème de sécurité".

 

Invité dans le journal télévisé de ce même jour, Bernard Briand a présenté ses excuses au nom de la collectivité qu'il préside, et annoncé vouloir modifier la procédure pour que "cela ne se reproduise plus". Il demande aussi aux futurs passagers de se faire connaître en contactant en amont SPM Ferries.

" C'est tout à fait regrettable. On doit être un service public de qualité. "

Bernard Briand - Président du Conseil territorial

 

Retrouvez ci-dessous le reportage de Clémentine Baude et de Jérôme Anger

 

Interrogé sur ce sujet, Bernard Briand a réagi dans le cadre du journal télévisé de ce mardi 15 décembre. Il est interrogé par Claudio Arthur.