Un futur projet d'écotourisme autour de la pêche pourrait voir le jour à Saint-Pierre et Miquelon

pêche
truite omble de fontaine
Un groupe d'experts en mission à Saint-Pierre et Miquelon observe attentivement l'omble de fontaine, plus communément la truite. Leur but : développer l'éco-tourisme dans l'archipel d'ici quelques années.

C'est un poisson très populaire. L'omble de fontaine est l'une des espèces les plus convoitées au Canada, particulièrement au Québec. Elle attire tous les ans de nombreux pêcheurs et plusieurs touristes.

Localement, la pêche à la truite est une discipline qui rencontre toujours autant de succès. Selon le scientifique Fabrice Télétchéa, cette pratique pourrait davantage se développer dans l'archipel en misant sur l'éco-tourisme

À lire aussi : La pêche aux oursins, une tradition à Saint-Pierre et Miquelon

Pour constater ce potentiel, un groupe d'experts de Brest s'est spécialement déplacé à Saint-Pierre et Miquelon. Leur mission consiste, pour le moment, à se retrouver sur les sites d'études du projet intitulé Best, projet sur la protection et la connaissance de la biodiversité financé par l'Europe.

L’objectif est d’échanger avec les personnes localement sur les pratiques de pêche (...) pour voir ce que l’on peut faire évoluer dans les années qui viennent.

Fabrice Télétchéa, scientifique maître de conférences à l’université de Lorraine.

Toute la semaine ils tiendront également des conférences et des animations. L'idée principale : partager leurs connaissances, mieux comprendre les écosystèmes et réfléchir à l'évolution du territoire par le biais de la pêche.

Pour en savoir un peu plus, Linda Saci s'est entretenue avec Fabrice Télétchéa, scientifique maître de conférences à l’université de Lorraine et initiateur du projet :