Yannick Arrossaména va prendre sa retraite après quinze ans à la tête du centre culturel de Saint-Pierre

sport
yannick arrossamena ccs
©SPM la 1ère

Ce vendredi 16 avril Yannick Arrossaména, directeur du centre culturel et sportif de l'archipel était l'invité de Place Publique. Il s'apprête à prendre sa retraite au mois de mai après quinze années passées à la direction du centre.

Grand sportif, passionné de cinéma, Yannick Arrossaména, directeur du centre culturel et sportif pendant quinze ans, a un parcours riche. Alors qu'il prend sa retraite dans quelques mois, il était l'invité de Place Publique ce vendredi 16 avril.

À lire aussi : Cinéma : un tout nouvel équipement au CCS

Cet entretien a été l'occasion notamment de revenir sur l'histoire du centre, inauguré le 23 janvier1973. Au départ il s'agissait d'une structure associative avant d'être géré par la collectivité territoriale. Dès le départ il accueille une piscine, une salle des sports et une bibliothèque. Puis "en 1989, l'établissement est entré dans une période de rénovation", précise Yannick Arrossaména.

Les visiteurs profiteront ensuite du foyer des jeunes, du club de tae kwon do, d'un labo photo et d'un labo langues, de la galerie Barachois ou encore d'atelier de poteries, ... Beaucoup d'activités différentes, beaucoup de souvenirs pour celles et ceux qui ont fréquenté les lieux. 

Et parmi les salles très prisées du centre figure l'incontournable cinéma. En 2019, pas moins de 35.000 spectateurs ont investi la salle obscure pour profiter de la programmation culturelle proposée. Une programmation variée, et ce n'est pas un hasard puisque Yannick Arrossaména est cinéphile et passionné par cet art. "La partie technique cinéma m'a toujours intéressé. Quand je me déplace en métropole, je regarde toujours les cabines de projection parce que c'est quelque chose qui m'intéresse"

J'ai projeté en 16 millimètres, j'ai projeté en 35, maintenant je projette en numérique. J'ai connu toute l'évolution cinématographique"

Yannick Arrossaména

 

Un autre espace du centre culturel et sportif connaît une forte fréquentation : la salle des sports. Futsal, rugby, badminton, tir à l'arc, nombreux sont les clubs et associations sportives qui profitent de ce terrain protégé et abrité pour pratiquer leurs disciplines.

Globalement, même si d'importants travaux ont été réalisés, Yannick Arrossaména s'interroge sur la pérennité de la structure : "c'est une question fondamentale, maintenant qu'est-ce que l'on fait avec ce bâtiment ?". 

Pour revoir l'intégralité de Place Publique du vendredi 16 avril 2021  :

 

 

 

 

  

 

 

 

 

son successeur