publicité

Quatorze marins-pêcheurs secourus après l’échouement de leur navire

Les 14 marins taïwanais et indonésiens sont sains et saufs. Leur navire s’est échoué sur l’atoll de Marutea nord. Le haut commissariat a déclenché les secours. Ils ont été évacués vers Makemo.

les marins échoués sur l'atoll de Marutea Nord © Haut-Commissariat de la République en Polynésie française
© Haut-Commissariat de la République en Polynésie française les marins échoués sur l'atoll de Marutea Nord
  • DC avec communiqué du Haut Commissariat
  • Publié le , mis à jour le
Dimanche 5 novembre 2017, à 20h55, le JRCC Tahiti détecte le déclenchement d’une balise de détresse appartenant à un navire de pêche taïwanais de 29 mètres qui était attendu mardi à Papeete pour une escale technique.

L’hélicoptère Dauphin et l’avion Gardian de la Marine nationale sont alors dépêchés sur place pour une mission de recherche et de sauvetage.
Le navire échoué sur l'atoll © Haut-Commissariat de la République en Polynésie française
© Haut-Commissariat de la République en Polynésie française Le navire échoué sur l'atoll

À minuit, l’avion arrivé le premier sur la zone constate que le navire de pêche est échoué sur le platier de Marutea Nord, à près de 700 km de Tahiti, et lui largue un radeau de survie.

Les 14 marins, taïwanais et indonésiens, sont ensuite tous hélitreuillés par l’équipage du Dauphin puis évacués vers Makemo où ils sont pris en charge par le médecin et l’infirmier de l’atoll. Seul un des marins du navire est blessé.

Une évaluation visuelle de l’épave, couchée sur le flanc, est en cours par les aéronefs engagés dans l’opération. Les services de l’État informent les autorités du Pays de la situation.
le bateau échoué © Haut-Commissariat de la République en Polynésie française
© Haut-Commissariat de la République en Polynésie française le bateau échoué

Des contacts avec l’armateur du navire ont été établis afin d’envisager les mesures nécessaires pour le traitement de la situation. Un rapatriement rapide de l’équipage est en cours d’expertise dans un premier temps à Tahiti ; par ailleurs, en liaison avec l’agent maritime, les conditions de prise en compte financières de l’ensemble de ces opérations, à la charge de l’armateur, sont en cours.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play