• Du « ma’a » pour des « aito » ! En soutien à leur mobilisation, personnel de santé et pompiers ont reçu des mains du collectif  Te Mehara hi’iau, gâteaux et autres casse-croute.
  • « Nous ne sommes pas des anti-vax, nous sommes contre le non-respect de notre liberté de choix », c’est en substance le message clamé par des manifestants ce samedi 18 septembre devant la présidence du pays.