publicité

Paul Vergès est décédé à l’âge de 91 ans. Biographie

L’homme politique réunionnais le plus connu, sur la scène politique locale, nationale et internationale, Paul Verges est décédé dans la nuit de vendredi à samedi.

Paul Verges en septembre 2016 © Philippe Hoareau (Réunion1ère)
© Philippe Hoareau (Réunion1ère) Paul Verges en septembre 2016
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Avec son décès, c’est l’homme qui aura marqué la vie politique réunionnaise de plus d’un demi-siècle qui disparaît.

Dès 21 ans
 
Paul Verges a occupé son premier mandat électif en 1955 en devenant conseiller général de Saint-Paul. Mais il était déjà connu des Réunionnais en s’engageant contre le colonialisme avec son père,député, qui défendra, et obtiendra, la départementalisation de La Réunion à l’Assemblée Nationale.

L’élection de Raymond Verges avait été entachée d’un fait divers sanglant.
Le 25 Mai 1946, lors de la campagne électorale, Alexis de Villeneuve est assassiné par balle lors d’un meeting rue de Paris. Paul Verges sera une première fois jugé et condamné pour avoir « volontairement porté des coups et fait des blessures à Alexis de Villeneuve […] sans intention de donner la mort ».
Il sera ensuite amnistié.
 
Le combat pour l’autonomie

Il va fonder le PCR, le Parti Communiste Réunionnais, en 1959. Avec le quotidien « Témoignages » il se lancera dans une campagne pour l’autonomie de La Réunion.
Une position qui va dicter sa ligne de conduite dans toutes les campagnes électorales qu’il va entreprendre jusqu’en 1981, et marquer la bipolarisation de la vie politique réunionnaise.
 
En clandestinité

Ses articles dans Témoignages, contre la guerre d’Algérie et sur la politique à La Réunion seront à l’origine de condamnation pour diffamation et pour « atteinte à l’intégrité du territoire ». Il partira en cavale pendant 28 mois.  Il se constitue prisonnier fin juillet 1966, transféré à Paris, il bénéficiera d’une ordonnance de non-lieu de la Cour de Sureté de l’Etat.
 
Le devant de la scène

Une situation qui va renforcer sa popularité, malgré l’interdiction de passage en radio et de télévision, en raison de sa position d’autonomiste.
 
Alors qu’il est élu maire du Port en 1971, les Réunionnais le verront pour la première fois à la télévision en 1979, lors de la campagne officielle pour les élections européennes. Il bénéficiera, à cette occasion, d’un temps d’antenne de la liste du PCF.
 
Il sera élu deux fois député de La Réunion, en 1983 et 1993.
Sénateur en 1996, il devient un ardent défenseur de la lutte contre le réchauffement climatique.
Il est élu président de la Région Réunion en 1998 et 2004.
A ce poste, il met en place l’Agence régionale de l’énergie de La Réunion dont l’objectif est d’atteindre l’autonomie énergétique de l’île en 2025.
 
Contre le réchauffement climatique

Ardent défenseur des énergies renouvelables, il préside l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique en France et poursuivra ce combat au Parlement Européen où il est élu en 2004.
En 2010 il est battu aux élections législatives par Didier Robert, qui deviendra par la suite  président du Conseil Régional de La Réunion.
 
Il était sénateur depuis 2011, doyen d’âge du Palais du Luxembourg.

Paul Verges n'a jamais cessé d'analyser la situation politique locale, nationale et internationale.
Voici ce qu'il déclarait après les attentats de Paris du 13 novembre 2015.
Décès de Paul Verges : sa réaction après les attentats du 13 novembre

 


Un des dernières apparitions piubliques de Paul Verges. C'était en septembre 2016
© Philippe Hoareau (Réunion1ère)
© Philippe Hoareau (Réunion1ère)

 


Le parcours politique de Paul Vergès avec Emmanuelle Haggai.
Le parcours politique de Paul Verges

 


La biographie de Paul Verges par Michel Verguin
Biographie de Paul Vergès

 

Sur le même thème

  • décès

    Les adieux au petit Marcus

    Beaucoup d'émotions pour accompagner le petit Marcus à sa dernière demeure. Le petit saint-andréen de 2 ans et demi a été enterré cet après-midi dans sa commune natale.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play