publicité

Ce qu’il faut retenir de la visite d’Annick Girardin à Saint-Pierre et Miquelon [SYNTHESE]

La ministre des Outre-mer a conclu sa visite officielle dans l’archipel ce samedi. Son passage a été marqué par la mise en place houleuse des Assises des Outre-mer. Annick Girardin a par ailleurs mis l’accent sur l’avenir de la pêche.  

Annick Girardin © CB
© CB Annick Girardin
  • Par Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le
La visite officielle d’Annick Girardin s’est conclue ce samedi matin par une rencontre avec le conseil d’administration de la caisse de prévoyance sociale qui a traversé une crise de fonctionnement en début d’année (reportage ci-dessous de Marie-Paule Vidal et Guillaume Desmalles). La ministre des Outre-mer aura mené au pas de charge ses deux journées de rencontres à Saint-Pierre et à Miquelon.

Reportage à la CPS

#1 Le clash de la collectivité territoriale

La visite d’Annick Girardin avait plutôt mal commencé. Stéphane Lenormand, vice-président du Conseil territorial a tout simplement déclaré que la collectivité de l’archipel ne participerait pas dans l’immédiat aux Assises des Outre-mer. Dans son discours à la salle des fêtes jeudi 19 octobre, la ministre a déclaré être "affectée" par cette prise de position et a demandé à la collectivité "de revenir sur sa décision dans l’intérêt de l’archipel".

Annick Girardin sort de la collectivité territoriale © CB
© CB Annick Girardin sort de la collectivité territoriale

#2 Lancement des Assises

Malgré la décision de la collectivité, les Assises ont démarré et ont connu une certaine affluence. Dans chacune des deux îles, Annick Girardin a pris soin de participer à ces ateliers. D’abord à Saint-Pierre, la ministre a ouvert un atelier sur le financement de l’économie de l’archipel à la CACIMA auquel ont participé des commerçants, des chefs d'entreprise et des administratifs. Des entrepreneurs ont expliqué leurs difficultés face aux banques et à l'administration qui ne comprennent pas leurs attentes. Ils ont tous réclamé plus de simplification dans les procédures.

#3 La question du port de Miquelon

A Miquelon, l’atelier a porté sur la question du développement. Les habitants présents ont fait part de leurs inquiétudes quant à la capacité du port à accueillir les deux nouveaux ferries. La première adjointe au maire de la commune, Danièle Gaspard, avait transmis dans la matinée des propositions à ce sujet à la ministre des Outre-mer.

Annick Girardin à Miquelon © CB
© CB Annick Girardin à Miquelon

#4 L'avenir de la pêche

Pendant cette visite officielle, Annick Girardin a tenu à mettre en avant le dossier de la pêche. Elle a visité à Saint-Pierre l’unité de traitement des concombres de mer. Elle a participé à l’installation du conseil consultatif d’orientation des pêches. A Miquelon, elle a visité la Société nouvelles des pêches de Miquelon (SNPM) dont l'activité va s'amplifier avec l'arrivée de deux nouveaux navires.

Le Cap Marie est attendue ce mardi et l'autre nouveau chalutier va arriver en février a déclaré Antoine Le Garrec, administrateur du groupe Le Garrec. Vendredi soir, la ministre des Outre-mer était invité avec des professionnels de la pêche de l’Emission ça vous regarde consacrée à ce sujet à revoir ci-dessous :

 

#5 Les huit vols directs

La ministre des Outre-mer a confirmé lors de son discours à la salle des fêtes de Saint-Pierre jeudi soir que les huit vols directs vers Paris seraient bien en fonctionnement dès l’été 2018. « C’était le souhait de la population, dit-elle, suite à la mise en place de l’AVE par le Canada. L’Etat entend y répondre ». Par ailleurs, la ministre a annoncé que ses services travaillaient notamment sur la baisse des prix des billets vers Halifax, « la porte de sortie et d’entrée » de l’archipel. « Air Saint-Pierre fera plus de rotations », a-t-elle ajouté.  


 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play