publicité

Carnaval Guadeloupe

rss

1er janvier = ben démaré comme le veut la tradition

En ce traditionnel premier de l'an, 4 groupes de mas a po se sont retrouvés à Bas-du-Fort au Gosier  pour le ben démaré. Les groupes Klé la, Nasyon a neg mawon, Chen la et Mas Ka Klé ont ainsi lancé officiellement la période du carnaval 2019. A Basse-Terre, aussi, la tradition a été respectée. 
 

© Bruno Pansiot-Vilon
© Bruno Pansiot-Vilon
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Le 1er janvier marque le début d'un nouveau cycle et les adeptes du "ben démaré" traditionnel y souscrivent en se rendant, dès minuit, à l'embouchure d'une rivière, avec des feuillages pour se purifier.
 

Coup d'envoi du carnaval 

Depuis quelques années, on assiste à un autre "ben démaré" : celui des groupes à peaux  du carnaval. Un "ben démaré" avec de nouveaux symboles et avec un cérémonial qui s'est donné sa propre spiritualité à laquelle la plupart des groupes adhère.  
Ce 1er janvier 2019, les groupes à peaux de Pointe-à-Pitre et des Abymes se sont retrouvés sur les plages de Bas-du-Fort, au Gosier pour satisfaire à cette tradition. 
Jean-Michel Samba, président du mouvement culturel Mas Ka Klé
A (re) voir le reportage de Bruno Pansiot-Vilon :
BEN DEMARE


Basse-Terre aussi 

A Basse-Terre également, la tradition carnavalesque a également été respectée. Le groupe Mas la a déboulé dans les rues de la ville et déposé une offrande a "Manman dlo". Ils ont sacrifié au traditionnel bain avec les feuillages péyi. 
BEN DEMARE à B-TERRE

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play