• Paul Dolianki n’est plus le maire d’Apatou. Le tribunal correctionnel l’avait condamné le 14 janvier pour favoritisme, prise illégale d'intérêt, détournement de fonds publics, à 5 ans de privation de droit de vote et d'inéligibilité, assortie d'une exécution provisoire.

  • On ne sait pas encore quand auront lieu les élections territoriales en Guyane. Les dates du scrutin seront fixées en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. Toutefois, le Préfet a pris un arrêté fixant le nombre de sièges répartis par sections. Désormais l'assemblée compte 55 membres.

dernières actus