guadeloupe
info locale

1ère étape : Victoire de Cédric Ramothe, tout un symbole

cyclisme
Victoire Cédric Ramothe
©L. Salcède
Le Lamentinois s'est imposé au sprint, ce midi, à Petit-Canal. Une victoire lourde de sens pour le coéquipier de Warren Errin. 
C'est au sprint que la victoire sur la 1ère étape s'est disputée. Et c'est le meilleur sprinteur local qui s'est imposé... Presque comme une évidence.
Mais l'arrivée aurait pu être différente tant les attaques se sont multipliées. 

Des chutes, des pannes dans les premiers kilomètres

Dès les premiers mètres de la course, Marvin Judith, de l'Excelsior et Jean-Louis Damase, du VO2C, chutent lourdement sur une chaussée mouillée.Le commissaire international neutralise donc la course, le temps que les coureurs retrouvent le peloton. Et dès le départ lancé, les attaques fusent... C'est le très remuant Diego Mila Jimenez du team Inteja qui déclenche les hostilités. Repris par le peloton, il est remplacé successivement par Romain Poulizac, de la Défense et Cédric Eustache, de la sélection martiniquaise.
Sur la route de Sainte-Anne, les pannes se multiplient, on retrouve alors Ludovic Turpin, du VCG, ou Kenny Jean-Jacques, de l'Excelsior, sur le bord de route, attendant d'être dépannés.
A l'avant de la course, les choses sérieuses commencent. 

Des échappées infructueuses

Au Moule, un important groupe de coureurs se détache du peloton. Un groupe qui va très rapidement être repris par le peloton. 9 autres cyclistes en profitent pour tenter leur chance. Parmi eux Aanthony, Thomasson, Liponne, Jean-Jacques, Blondin, Barolin, Stanislas, Lutin, Pruneau qui comptent jusqu'à 2'38 d'avance sur le peloton. 
Alors que le groupe maillot jaune approche, Nicolas Thomasson du team Pro Immo prend la pourdre d'escampette. Mais, finalement, tout ce petit monde sera repris par un peloton revenu. Peloton qui ne compte plus le maillot jaune, Bradley Huff. L'Américain a chuté dans les 5 derniers kilomètres, et n'a pas repartir, blessé, qu'après avoir été dépanné par la voiture technique de l'équipe moulienne. Chute qui le privera de la tunique de leader. 

Une arrivée à toute vitesse

Retour à l'avant de la course où quelques courageux tentent crânement leur chance. Marquez, Laviolette, dans un premier temps, puis Cadet-Marthe et Maroni Chevalier quittent le peloton, qui dit non et les récupère petit à petit, y compris Thomasson, en tête. 
C'est finalement un peloton groupé qui arrive à Petit-Canal. Et au jeu du sprint, le Cavendish guadeloupéen, alias Cédric Ramothe, l'emporte avec le panache que nous lui connaissons. A son arrivée, le coureur lamentinois a tenu à dédier sa victoire à son coéquipier, Warren Errin, percuté par une voiture, jeudi, actuellement dans un état critique. Un belle victoire et un beau geste. 



Publicité