Rafaël est né

météo
Un voile blanc sur la ville de Saint-Claude- vue du Département des lettres (DPLSH)
Un voile blanc sur la ville de Saint-Claude- vue du Département des lettres (DPLSH) ©CLP
La Guadeloupe, les Iles du Nord, la Martinique en vigilance orange. La tempête Rafaël est née, elle restera sur le ciel caribéen au moins tout le week-end.
C’était la 37ème onde tropicale, elle a donné naissance à une nouvelle tempête. Rafaël est en train de se renforcer en ce moment même au-dessus du ciel caribéen. La saison cyclonique poursuit son cours, particulièrement active cette année, elle prendra fin – théoriquement- fin novembre. D’ici là, un activité intense, accompagnée d’une baisse de température caractérise la météo.

Dès vendredi après-midi, des écoles ont fermé, aux Abymes par exemples, permettant aux parents de rentrer avec leurs enfants. Et même si l’alerte orange pour fortes pluies et orage avait été déclenchée, un principe de précaution a été observé encore plus qu’à l’accoutumée, face à la force des bourrasques de vent et des trombes en rafales qui s’abattent sur la Guadeloupe depuis l’apparition de Rafaël.

Météo France précise que le centre de Rafaël se situe en mer Caraïbe et que la Guadeloupe est en marge du phénomène. Mais ses vents et ses pluies sont assez violents pour qu’une vigilance soit maintenue.

Les bulletins de suivi sont disponibles sur le site de Météo France Guadeloupe.