Que se passe-t-il à l’UMP ? Pourquoi la Guadeloupe n’est-elle pas comptabilisée ?

politique
lofo ump
Alors qu’un cyclone secoue les rangs de l’UMP pour la présidence du parti, les outremers semblent être au cœur d’une polémique dont ils ne sont pas à l’origine.
L’Union pour un Mouvement Populaire n’en fini pas de faire des « couacs ». Après les annonces contradictoires de résultats, le refus d’accepter lesdits résultats, il y a la publication de ceux-ci. Cette publication intervient alors que dans les rangs de François Fillon, on souhaiterait qu’un nouveau vote intervienne, au contraire de Jean-François Copé et ses amis qui se satisfont des résultats proclamés.


Un cafouillage de plus

Publication des résultats, département par département, sur le site de l’UMP. Mais, de nouveau une erreur de communication, puisqu’il manque quelques indications essentielles. Au moment où nous rédigeons ces lignes, par exemple, les résultats de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane et de la Réunion sont absents ou confondus avec ceux des français de l'étranger. Comme si les « Umpistes » des départements d’Outremer, finalement, ne comptaient plus au plan national.
Evidemment, sur twitter, les internautes réagissent : 

 

A noter que ce problème de communication intervient le jour où Jean-François Copé est reçu à l'Elysée par François Hollande.   François Fillon vient, pour sa part, de constituer son groupe à l’assemblée nationale, il s’intitule Rassemblement UMP , il s’agit d’un groupe politique et non d’un parti, mais là encore, il risque d’y avoir confusion, ce « groupe politique », porte exactement le même nom qu’un parti politique de droite en Nouvelle-Calédonie. Et en Nouvelle-Calédonie, précisément, la droite locale reconnaît Jean-François Copé comme nouveau président de l'UMP.

Pour sa part, Marie-Luce Penchard, ancienne Ministre de l'OUtremer et  fervent soutien de François Fillon, annonce son possible retrait de l’UMP :