Lurel : « Déposez les armes »

politique
armes à feu .jpeg
©cc-by m.lainesse
« Déposez les armes », c’est le titre de la campagne anti violence relancée par Victorin Lurel en Guadeloupe, où le taux de criminalité est le 1er de France. 

Record absolu

37 morts depuis le début de l’année. Les meurtres, mais aussi les vols, les braquages et autres violences rythment le quotidien de la Guadeloupe. A chaque jour, un nouveau méfait. Les actes sont parfois gratuits, perpétrés simplement au nom de la seule violence, souvent à l’aide de substances illicites ; parfois aussi, les braquages sont faits pour presque rien : un braquage à main armée pour 250 euros à Sainte-Rose la nuit dernière, par exemple. Autre cas, celui qui a eu lieu à Baie-Mahault, pendant les vacances, chez un petit commerçant de quartier : les braqueurs se sont présentés cagoulés et armés. Butin : 35 euros.
Quant aux meurtres, leurs causes diffèrent, mais la folie qui accompagnent leurs auteurs semble se banaliser. 
C’est dans ce contexte particulièrement tendu que Victorin Lurel, Ministre des Outremers, lance l’opération « Déposez les armes ».
 

« Déposez les armes »

L’opération « Déposez les armes » est donc relancée par Victorin Lurel dès le 13 septembre . Le premier volet a eu lieu du 28 février au 9 mars dernier, elle était tout simplement basée sur ce qui se passe aux Etats-Unis : les particuliers sont invités à remettre les armes qu’ils ont en leur possession. La 1ère campagne avait permis, en Guadeloupe, de récupérer 89 armes et 459 munitions, selon le Ministère de l’Intérieur.
Les modalités de dépôt des armes, seront connues demain.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live