guadeloupe
info locale

Manuel VALLS privilégie l’affaire « Léornarda » ; exit Saint-Martin de son programme

politique
Les lycéens et collégiens ont manifesté, encore aujourd'hui, à Paris, pour demander le retour en France de Léonarda
Le Ministre de l’Intérieur n’ira pas à Saint-Martin, ce vendredi, comme prévu. D’autres priorités l’appellent dans l’Hexagone : notamment l’affaire « Léonarda ».
Entre Saint-Martin et l’affaire « Léornarda » - du nom de l’adolescente kosovare expulsée alors qu’elle participait à une sortie scolaire - le Ministre de l’Intérieur a fait son choix.
Manuel VALLS a, en effet, décidé de rentrer plus tôt que prévu à Paris, alors que les manifestations de soutien à la collégienne, mais aussi à un autre lycéen qui a connu le même sort, prennent de l’ampleur.
Le Gouvernement compte s’exprimer, ce week-end, sur cette polémique, après réception du rapport de l’enquête sur les conditions d’arrestation de la famille de Léornarda DIBRANI.
Ce vendredi, une vingtaine d’établissements scolaires de la capitale sont bloqués, ainsi que quelques-autres en province.
 

La collectivité de Saint-Martin rayée du programme ministériel

Mais au final, voilà la collectivité de Saint-Martin laissée pour compte.
Le premier policier de France devait s’y rendre en cette fin de journée et y rester jusqu’à demain après-midi.
L’inauguration des locaux de la police aux frontières de Saint-Martin se fera donc en l’absence du Ministre.
Le programme annulé comptait aussi une réunion de travail avec les élus locaux, une visite de la compagnie de gendarmerie de Saint-Martin et de Saint Barthélémy et une rencontre avec la population de Quartier d’Orléans… autant d’interlocuteurs qui risquent de ne pas apprécier cette défection, alors que l’île est réputée hautement criminogène.

Avant de quitter la Guadeloupe, le locataire de la place Beauvau a eu le temps d’exprimer des regrets, pour son départ précipité. Ses propos ont été recueillis par Simon PASBEAU :

Les regrets de Manuels VALLS, pour son absence à Saint-Martin


Des excuses qui ne tarissent pas totalement la colère et le sentiment d’abandon ressenti par les Saint-martinois, alors que sept meurtres ont été commis sur place, depuis le début de l’année 2013. Olivier LANCIEN a tendu son micro sur l’île :

Réactions à Saint-Martin suite au départ précipité de VALLS



 
Publicité