Le casino du Gosier est paralysé

social
casino du gosier
©FACEBOOK
Les employés affiliés à la centrale des travailleurs unis (CTU) sont mobilisés dans l'établissement depuis samedi. Ils protestent contre la politique jugée "répressive" du directeur.
Les salariés inscrits dans les rangs de la CTU sont à leurs postes depuis samedi mais refuse de travailler. C'est la manière qu'ils ont choisi pour demander le respect du résultat des élections des instances représentatives du personnel au sein de l'établissement de jeu. Dans un communiqué paru ce matin, ils se disent victimes d'une chasse de la part de direction.

Une guerre d'affiliation

La CTU accuse le directeur du casino du Gosier de vouloir forcer ses employés à adhérer au "syndicat maison". La centrale affirme que Philippe Legars a lancé une campagne de répression et tente d'écarter ses adhérents et militants.
Le dossier a été porté devant le tribunal d'instance de Pointe-à-Pitre le 9 Octobre dernier. La juridiction a imposé l'organisation d'élection des instances représentatives du personnel sous le contrôle d'un huissier de justice. Des élections qui auraient été remporté par la CTU qui assure pourtant que la chasse envers ses élus continue.

Vers un blocage de la pointe de la Verdure?

C'est la menace que brandissent les membres de la CTU face au silence des collectivités et autorités. La centrale des travailleurs unis dit avoir alerté la préfète, le maire du Gosier et la direction départementale du travail sans avoir obtenu de réponse. Afin de se faire entendre, ses membres envisagent donc de bloquer totalement la zone touristique de la pointe de la verdure à partir de la route d'accès au Gosier. Si le dialogue n'est pas ouvert prochainement, ils pourraient passer à l'acte très rapidement.