Le nouveau décret sur les carburants devrait être présenté avant la fin de l'année

économie
Lurel Assemblée nationale
©Mehdi Fedouach/AFP
Victorin Lurel l'a annoncé. Il souhaite présenter son nouveau décret de fixation des prix du carburant avant la fin de l'année 2013 pour une application dès le 1er janvier 2014.
Ce décret a fait et fait toujours polémique mais le ministre des outremers reste impassible. Victorin Lurel veut le présenter en l'état au plus vite afin qu'il soit mis en place dès l'année prochaine. Il l'a dit mercredi à l'assemblée nationale.

Un décret qui coince

En juin dernier les gérants de station service des Antilles Guyane s'étaient mobilisés pendant plusieurs semaines en Guyane et quelques jours en Guadeloupe contre cette modification de l'ancien décret Penchard. Ils dénonçaient une intention de libéralisation des prix de la rue Oudinot. Pour rappel les tarifs sont gelés et fixés mensuellement par la préfecture chez nous.
Depuis quelques semaines, ce sont les pétroliers qui lancent des menaces pour bloquer ce décret. Alors que le ministre souhaite s'attaquer à leurs marges qu'il juge abusives, les compagnies ont annoncé leur intention d'automatiser les stations et de passer en gestion directe celle-ci afin de faire des économies. Des annonces qui ont provoqué la peur et la colère des gérants qui envisagent une nouvelle mobilisation contre ce décret le 15 décembre prochain. Si les pétroliers mettent leur menace en exécution, cela pourrait fortement impacter l'emploi dans le secteur aux Antilles Guyane.

Pas de recul

Lors des questions au gouvernement, Victorin Lurel a été interpellé par la député de Guadeloupe Gabrielle Louis Carabin à ce sujet et sur le calendrier de ce nouveau décret. Le ministre des outremers a annoncé qu'il souhaitait le présenter au plus vite afin qu'il soit applicable dès le 1er janvier de l'année prochaine. Il a annoncé que l'autorité de la concurrence avait été saisie pour consulter ce décret qu'elle avait jugé conforme et que le conseil d'Etat était en cours de saisie. Le locataire de la rue Oudinot a ajouté que ce projet avait pour but de mettre en place une marge raisonnable pour les pétroliers et de créer le juste prix pour les consommateurs.