guadeloupe
info locale

Chien Lari et trafic de cocaïne

trafic de drogue
Jimmy Laurent, alias "Gambi G". Membre du groupe de rap baie-mahaultien "Chien Lari".
©Profil facebook
Entre quarante et cinquante kilos de cocaïne saisis et trois personnes écrouées dont un leader des « Chien Lari », suite à une enquête de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) et de la Direction Interrégionale de la Police Judiciaire.
C’est lors d'un débarquement sur une plage de l'archipel guadeloupéen la semaine dernière qu’a eu lieu la saisie. Parmi les trois personnes interpellées figure Gambi G, l’un des leaders de "Chien Lari", âgé de 33 ans.
Le groupe de rap, bien connu des services de police et de la justice, s’est fait remarquer ces dernières années pour des dérapages verbaux et son implication dans plusieurs faits-divers.
 

Synergie des moyens de lutte contre les trafics

Ce coup de filet résulte de l’action combinée des services de police et de justice guadeloupéens et martiniquais. La mise à jour du réseau mettant en œuvre le trafic d’une part, du ressort des autorités de Guadeloupe. Et d’autre part la saisie de la drogue proprement dite, avec une commission rogatoire du procureur de Fort-de-France.
Des éléments complémentaires sur ces deux champs de l’enquête seront apportées ce mercredi, dans l’après midi, lors d’une conférence de presse assurée par le parquet.
 

Une passerelle géographique

La région des Caraïbes est une plaque tournante du trafic de drogue, proche des trois principaux pays producteurs : le Pérou, la Colombie et la Bolivie.
                  
 
                 
 
 
 
Publicité