guadeloupe
info locale

Un entre-deux tours “tendu” à Sainte-Rose ?

faits divers
camion dégradé plainte
©J.Babel
Ce matin un nouvel acte, jugé “politique” par certains, a eu lieu dans la commune du Nord Basse-Terre. Un réservoir de liquide de frein d'un camion a été arraché.
Trois jours après les jets de pierres et de cocktails molotov, à la Boucan, Sainte-Rose est une fois de plus le théâtre d'événements incivils.
Un camion du parc de véhicule de la commune a fait l'objet de dégradations dont les conséquences auraient pu être graves. Le réservoir de liquide de frein a tout simplement été arraché.
C'est le chauffeur qui s'en est rendu compte à temps. Vu la nature des faits, la municipalité a porté plainte à la Gendarmerie.

Dégradations et bizarreries

Pour l'heure aucun lien n'est formel entre la dégradation du camion et le contexte politique du moment ; rien non plus ne permet de prétendre qu'il n'y a pas de rapport.
Force est de constater que ce type d'actes ne constitue pas une nouveauté en période électorale, au contraire. Si l'on y ajoute les faits “mystico-religieux”, plusieurs événements ont déjà été signalés cette année et dans plusieurs communes différentes. A titre d'exemple, à Port-Louis, au soir de l'élection du nouveau maire suite au décès tragique de Jean Barfleur, une maison et plusieurs véhicules avaient été vandalisés. La famille concernée avait porté plainte.

Danger potentiel

Si jusqu'à présent la majorité de ces actes semblent se résumer à de l'intimidation, ce matin un cap a peut être été franchi en touchant au système de frein d'un camion destiné à prendre part à la circulation, parmi d'autres véhicules à bord desquels des hommes, des femmes, des enfants.
Publicité